Djibouti: un témoin-clé dans l'affaire Borrel arrêté au Yémen

L'affaire de la mort du juge Borrel pourrait connaître un nouveau rebondissement. Un témoin-clé, Mohamed Saleh Alhoumekani, a été arrêté ce week-end au Yémen. Son témoignage contredit la première enquête et met en cause directement les hautes autorités djiboutiennes.



Le juge Borrel, ici en compagnie de sa femme, avait été retrouvé mort en 1995 à Djibouti. (Photo : AFP)
Le juge Borrel, ici en compagnie de sa femme, avait été retrouvé mort en 1995 à Djibouti. (Photo : AFP)
Les circonstances exactes de l'arrestation de Mohamed Saleh Alhoumekani au Yémen ne sont pas encore connues. Son interpellation se serait déroulée samedi 24 août mais l'avocat de ce témoin-clé dans l'affaire du juge Borrel craint surtout de voir son client extradé vers Djibouti.
Un témoignage qui désigne le président djiboutien
Le témoignage de Mohamed Saleh Alhoumekani a relancé l'enquête sur la mort en octobre 1995 du magistrat français à Djibouti. Les premiers éléments de l'enquête avaient d'abord conclu au suicide, une hypothèse contestée depuis par la justice française qui privilégie désormais la thèse d'un assassinat. Une piste confortée par les propos de Mohamed Saleh Alhoumekani qui met directement en cause l'actuel président djiboutien, Ismail Omar Guelleh, ainsi que plusieurs membres de son entourage. 
Officier de la Garde républicaine, Mohamed Saleh Alhoumekani a finalement fui Djibouti pour demander l'asile en Belgique où il a obtenu la nationalité belge. Pour leur part, les autorités belges disent être au courant de l'arrestation au Yémen de l'un de leurs ressortissants, sans pour autant confirmer son identité.

Source : Rfi.fr

 

Dépéche

Lundi 26 Août 2013 - 12:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter