Double meurtre de la rue Carnot : drogué et violé, Lamine Dabo tue ses bourreaux.

La Sureté urbaine a organisé, hier, un point de presse pour revenir sur le double meurtre perpétré au centre-ville. Ce face-à-face avec les journalistes a permis au commissaire El Hadj Dramé de révéler que cette boucherie aurait des relents de vengeance.



Double meurtre de la rue Carnot : drogué et violé, Lamine Dabo tue ses bourreaux.
 «Ces crimes peuvent être passionnels à connotation peut-être de vengeance». Ces propos ont été tenus hier, par le commissaire El Hadj Dramé, lors du point de presse organisée par la Sureté urbaine dont il est le patron.
L’un des deux présumés meurtriers de William Klinger et Issam Fawaz, Lamine Dabo, arrêté hier matin a reconnu les faits et est revenu sur les motifs de son forfaits d’après des sources proches de l’enquête. En effet, nous révèle-t-elle, Lamine Dabo a avoué avoir été drogué et violé par ses victimes en décembre 2015.

Ne pouvant plus tolérer cet affront, Lamine Dabo est revenu à l’appartement de William Klinger sis dans un immeuble situé au 22 rue Carnot. Après que M Klinger lui ait ouvert la porte, il a commencé à le poignarder.

Après en avoir terminé avec lui, M. Dabo se dirige à l’appartement d’en face où logeait sa deuxième victime, Issam Fawaz et y a reproduit le même scénario.

Avant l’arrestation de Lamine Dabo, les limiers avaient interpelé Bouba Samaké, son présumé complice, avant-hier. Mais Lamine Dabo a déclaré aux hommes du Commissaire Dramé que Bouba Samaké n’a pas pris part au meurtre.

Revenant sur les ressources qui lui ont permis de mener à bien cette affaire, le Commissaire Dramé déclare : «Le sentiment de sécurité restera toujours à Dakar. Dans cette enquête, nous avons le soutien indéfectible de l’autorité judiciaire et celui des autorités de la police. Nous avons aussi senti la collaboration des populations. Le procureur de la République a apporté sa touche et donné une nouvelle orientation  l’enquête, qui a été bénéfique dans nos investigations. Les autorités diplomatiques ont été informées en temps réel. Le Sénégal est un pays de paix et de sécurité» 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 11 Février 2016 - 07:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter