Du nouveau dans l’évasion de l’islamiste en Mauritanie: soupçons sur la garde rapprochée du président Abdel Aziz

Encore Cheikh Ould Saleck du nom du détenu évadé en Mauritanie. Très endetté en prison, le djihadiste a eu le temps de payer toutes ses dettes et donner beaucoup d’argent aux détenus et même aux gardes pénitentiaires. Le plus bizarre dans cette affaire, nous dit-on, c’est que ce jour-là toutes les caméras étaient brouillées. La garde rapprochée du président Mohamed Ould Abdel Aziz est soupçonnée. Et il se peut que Cheikh Ould Saleck ne soit même pas sorti de la capitale mauritanienne.



Du nouveau dans l’évasion de l’islamiste en Mauritanie: soupçons sur la garde rapprochée du président Abdel Aziz
Au moment où la chasse à l’homme déclenchée à Saint-Louis fouillée par les éléments de la police sénégalaise et des agents mauritaniens pour retrouver Cheikh Ould Saleck, le terroriste qui s’est évadé de la prison en Mauritanie, des informations sont parvenues à Pressafrik.com. Et elles ne sont pas du tout rassurantes pour le président Mohamed Ould Abdel Aziz. Il nous revient que son évasion a été orchestré. Et très endetté en prison, le terroriste a eu le temps de payer toutes ses dettes. Ayant beaucoup d’argent, il en a donné à des détenus et même à des gardes pénitentiaires.
 
Et bizarrement, le jour de son évasion, toutes les caméras étaient coupées. "Tout le monde soupçonne la garde rapprochée du président Mauritanien", informe la source. Pis, "il se peut que le Djihadiste soit toujours à Nouakchott", selon toujours cette dernière. Il faut rappeler que Cheikh Ould Saleck a été condamné à mort pour tentative ratée d’assassinat du président Mohamed Ould Abdel Aziz. Evadé jeudi de la prison centrale de Nouakchott, ce dernier avait laissé le drapeau d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), dans sa cellule. 


Mercredi 6 Janvier 2016 - 18:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter