Ebola : "C'est stable en Guinée" (OMS)

L’épidémie de fièvre Ebola est "relativement stable" en Guinée, même si la maladie progresse dans certaines parties du pays, dont le sud, selon l’Organisation mondiale de la santé.



Mali : un nouveau cas d’Ebola
Mali : un nouveau cas d’Ebola

De nouveaux cas sont signalés dans le sud-est, mais les choses vont mieux dans d’autres parties de la Guinée, a dit à la BBC le docteur Guenael Rodier, coordonnateur de la lutte contre Ebola à l’OMS.

L’épidémie a fait au moins 1.200 morts en Guinée, l’un des pays les plus touchés par la maladie, avec le Liberia et la Sierra Leone.

"La maladie restera active en Guinée forestière, dans le sud du pays", a signalé le docteur Rodier.

En revanche, la situation s’améliore "vraiment dans un certain nombre de préfectures, notamment à Conakry", la capitale du pays, où il y a un bon niveau de compréhension des modes de transmission de la maladie, a-t-il expliqué.

L’épidémie de fièvre Ebola a entraîné la mort d’au moins 5.400 personnes, de fin 2013 à nos jours, dans plusieurs pays, dont la plupart se trouvent en Afrique de l’Ouest, selon un récent bilan de l’OMS.

La maladie peut être éradiquée d’ici à la mi-2015, si la riposte s’accélère dans le monde, selon le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

Même si la maladie recule dans certaines parties d’Afrique de l’Ouest, le Mali – où sept décès causés par le virus Ebola ont été signalés – est source d’inquiétude, a signalé Ban.

Une personne infectée par le virus Ebola a été admise dans une unité de soins à Bamako, la capitale malienne.

Selon le gouvernement du Mali, 310 personnes susceptibles d'être contaminées par la fièvre Ebola sont sous surveillance médicale, dans le pays.

 


Dimanche 23 Novembre 2014 - 02:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter