Ebola au Sénégal: « Le jeune guinéen a 80 % de chance de s’en sortir », le président Sall sort les gros moyens

La nouvelle est confirmée hier par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Eva Marie Coll Seck qui annonce un cas positif aux tests Ebola. En provenance de la Guinée voisine, l’étudiant de 21 ans a contracté la maladie via un de ses copains originaire de la Sierra Leone. Le patient mis en quarantaine aux services des maladies infectieuses du Centre National Hospitalier Universitaire (CHU) de Fann, on soutient que l’espoir est permis car il M.A. Diallo a 80 % de chance de s’en sortir. De ce fait, le président de la République, Macky Sall a mis à la disposition du personnel sanitaire les gros moyens.



C’est le branle bas de combat contre l’Ebola au Sénégal qui a enregistré son premier cas Ebola hier. Entré bien avant la fermeture de nos frontières avec la Guinée, l’étudiant à l’université de Conakry est entré il y a trois (3) semaines sous nos cieux. Les nouvelles sont de mêmes rassurantes car dit-on au niveau du service des maladies infectieuses du CHU de Fann, il a 80 % de chance de s’en tirer.


Ceci, au moment où la sécurité est renforcée dans la frontière entre le Sénégal et la Guinée Conakry. Dernièrement pas moins de 89 passagers en quête du sésame pour entrer sous nos cieux, ont été retenus pendant 48 heures, le temps qu’on leur fasse subir les tests au virus Ebola. Pas en reste, la police se demande encore comment le jeune infecté a réussi à entrer au Sénégal. « Le problème, c’est qu’il y a beaucoup de passages non officiels. Comment il est venu, on ne sait pas. Mais ce dont, on n’est sûr, c’est qu’il est bien entré bien avant la fermeture de la frontière. Il est arrivé à Dakar mais il a séjourné dans une région entre-temps. On dit qu’il est passé par Vélingara…S’il était venu par un passage officiel, il y aurait eu un contrôle administratif. Le problème maintenant, c’est de voir tous ceux avec qui il a été en contact », sert la source policière.

 
Pour l’heure, pour stopper net la maladie, le chef de l’Etat agit. Macky Sall a mis à la disposition du personnel sanitaire de gros moyens, dit « l’As ». Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Eva Marie Coll Seck, elle, reste zen. Selon une de ses proches : « c’est l’un des plus grands spécialistes du monde ». Le patient résidant aux Parcelles Assainies plus précisément à l’unité 7 depuis son arrivée à Dakar, la maison est présentement inoccupée, les anciens occupants suivis. 


Samedi 30 Août 2014 - 11:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter