Ebola: en Sierra Leone, une folle rumeur provoque des scènes de joie

En Sierra Leone, les autorités ont dû réaffirmer ce mardi 30 septembre que l'épidémie d'Ebola était toujours en cours et qu'elle continuait à se propager dans le pays. Cette communication du Centre des opérations d'urgence a été faite après des scènes de liesse constatées dans des zones en quarantaine, suite à une rumeur parlant de la fin de l'épidémie.



Campagne de prévention d’Ebola dans les rues de Freetown, capitale de Sierra Leone, le 23 septembre 2014. EUTERS/Bindra/UNICEF/handout via Reuters
Campagne de prévention d’Ebola dans les rues de Freetown, capitale de Sierra Leone, le 23 septembre 2014. EUTERS/Bindra/UNICEF/handout via Reuters

La rumeur est partie de Makeni, la ville natale du président Ernest Bai Koroma, située au nord-est de Freetown. Des malades potentiels d'Ebola sont sortis d'un centre avec des tests négatifs. La bonne nouvelle a été interprétée à tort comme la fin de l'épidémie et s'est répandue rapidement dans les provinces de Bombali et Port Loko, deux régions placées à leur tour en quarantaine la semaine dernière.

Selon des témoins, la fausse information a déclenché des scènes de célébrations hallucinantes, vu le contexte dans la région. Des centaines de personnes sont sorties dans les rues en criant notamment qu' « Ebola était vaincu ». La police a dû intervenir pour disperser la foule, un couvre-feu nocturne a également été décrété.

Les autorités sierra-léonaises ont dû aussi rappeler à la population que l'état d'urgence était maintenu, avec notamment une interdiction de tout rassemblement et le maintien en quarantaine de cinq provinces, soit plus de deux millions de personnes. En Sierra Leone, le virus a tué plus de 600 personnes. Plus de 2 000 malades ont pour l'instant été recensés.


Rfi.fr

Mercredi 1 Octobre 2014 - 11:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter