Egypte: le président Sissi, star du sommet de l’UA à Malabo

Le 23e sommet de l’Union africaine s’est ouvert ce jeudi au grand centre de conférence de Sipopo, près de Malabo, en Guinée équatoriale. Une trentaine de chefs d’Etat est présente et la vedette de cette séance d’ouverture a incontestablement été le numéro un égyptien, Abdel Fattah al-Sissi.



Avant même l’ouverture de la cérémonie, tous les photographes se sont précipités vers le siège réservé à l’Egypte pour faire le cliché Abdel Fattah al-Sissi. Le nouveau raïs en costume bleu nuit, cravate de la même couleur, était tout sourire. Puis il est monté à la tribune sous les applaudissements de la salle.

Dans son discours, il a tenu à souligner que son arrivée au pouvoir il y a juste un an, le 30 juin 2013, était à ses yeux le fruit d’une révolution populaire comparable à celle du 25 janvier 2011. Il a même eu cette phrase : « Ce n’était pas le peuple qui était aux côtés des forces armées, mais le contraire ». Il n’est pas sûr que son prédécesseur Mohamed Morsi soit du même avis.

Priorité à la lutte contre le terrorisme

Alors pourquoi le nouveau raïs égyptien a-t-il été tant applaudi ce jeudi matin à Malabo ? Notamment parce qu’il est déterminé à lutter contre l’extrémisme religieux, il l’a répété. Et au moment où Boko Haram frappe le Nigeria, au moment où les shebabs attaquent le Kenya, c’est évidemment un message qui est reçu 5 sur 5 par tous les chefs d’Etat africains présents depuis ce matin à ce 23e sommet.

Le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Sénégalais Macky Sall, le Malien Ibrahim Boubacar Keïta, le Nigérien Mahamadou Issoufou, le Nigérian Goodluck Jonathan, le Camerounais Paul Biya, le Tchadien Idriss Déby et le Sud-Africain Jacob Zuma sont bien présents en Guinée équatoriale. On remarque tout de même l’absence de l’Ivoirien Alassane Ouattara, du Congolais Joseph Kabila et de l’Angolais José Edouardo de Santos.


RFI

Vendredi 27 Juin 2014 - 02:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter