Egypte: polémique autour de la mort en prison d'un ex-chef islamiste

L'ex-chef du mouvement islamiste Gamaa Islamiya, Essam Derbala, est décédé dimanche dans une prison égyptienne de haute sécurité. Une mort naturelle selon les autorités, un crime pour les Frères musulmans.



Des membres des Frères musulmans et Safwat Abdel Ghani (au centre), ex-membre des islamistes radicaux du groupe Gamaa Islamiya, lors d'une conférence de presse en marge des manifestations géantes qui ont mené à la chute de Mohamed Morsi en juillet 2013. AFP PHOTO / KHALED KAMEL
Des membres des Frères musulmans et Safwat Abdel Ghani (au centre), ex-membre des islamistes radicaux du groupe Gamaa Islamiya, lors d'une conférence de presse en marge des manifestations géantes qui ont mené à la chute de Mohamed Morsi en juillet 2013. AFP PHOTO / KHALED KAMEL

Le site officiel de la Gamaa Islamiya  s'est contenté d'annoncer la mort d'Essam Derbala. Des sites proches des Frères musulmans  ont indiqué, pour leur part, que des membres de la Gamaa réclamaient une enquête internationale.

Aucun signe de violence

Dans un communiqué envoyé de Londres, la confrérie des Frères musulmans, classée organisation terroriste en Egypte, parle elle d'assassinat perpétré, « par le régime militaire criminel ». Mais le porte-parole du bureau du médecin légiste a indiqué que l'examen superficiel du corps de Derbala n'avait révélé aucun signe de violence et que le défunt souffrait de maladies chroniques. Il a précisé que la famille Derbala n'avait porté aucune accusation et avait refusé que soit pratiquée une autopsie.

 

« Repentis »

Essam Derbala avait été un des « repentis » de la Gamaa, responsable de nombreux attentats contre des policiers et des touristes dans les années 90. Il avait été emprisonné pour son alliance avec les Frères musulmans.


Rfi

Lundi 10 Août 2015 - 12:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter