El Hadj Diouf : «Si ça ne passe pas, je ne sais quand cela passera»

El Hadj Ousseynou Diouf a réagi suite au tirage au sort pour les qualifications à la Coupe du Monde 2018 en Russie. L’ancien meneur des «Lions» est d’avis que le groupe D que le Sénégal partage avec le Cap Vert, le Burkina Faso, et l’Afrique du Sud est largement à la portée des poulains d’Aliou Cissé.



El Hadj Diouf : «Si ça ne passe pas, je ne sais quand cela passera»
«Franchement, on pouvait avoir pire : Côte d’Ivoire, Ghana, Algérie ou le Maroc. Le Groupe B est celui de la mort. Nous sommes dans un groupe, à mon avis, très facile, largement à notre portée. Si ça ne passe pas, je ne sais quand cela passera. Mais cela ne dit pas qu’on doit croiser les bras et regarder les autres travailler». Ces propos sont d’El Hadj Ousseynou Diouf qui réagissait au tirage pour les besoins des qualifications à la Coupe du Monde en Russie.

Mais il faut quand même déployer une stratégie pour y arriver : «Nous devons assurer notre statut de favori. En quoi faisant ? En gagnant les matches, surtout à domicile. Pas question de perdre à la maison. Nous sommes une nation de football, les joueurs doivent l’assumer. Cela passe d’abord par une bonne Coupe d’Afrique des nations. Notre participation à la Can impactera considérablement sur les éliminatoires de la Coupe du monde 2018. La Coupe d’Afrique peut donner beaucoup de confiance à cette équipe», a-t-il confié à nos confrères de l'Observateur.

Et l’ex capitane de l’Equipe nationale de conclure : «Je souhaite à mes jeunes frères de se qualifier. Mais pour ce faire, il y a des sacrifices à faire, se mettre dans la peau d’un leader».
 

Ousmane Demba Kane

Samedi 25 Juin 2016 - 18:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter