Elections municipales au Burkina: des observateurs "empêchés d’avoir accès à des bureaux de vote"

Des présidents des Commissions électorales communales indépendantes du Burkina (CECI) et de bureaux de vote ont "tenté d’empêcher à des observateurs d’avoir accès à des bureaux de vote", selon la Convention des organisations de la société civile burkinabè pour l’observation domestique des élections (Codel) dans une déclaration dimanche.



"La Codel déplore le comportement de certains présidents de CECI et présidents de bureau de vote d’avoir tenté d’empêcher à des observateurs d’accéder à des bureaux de vote", se réjouissant du fait que le problème a été réglé par des commissaires.

 

La Convention a également, au cours de ses observations, constaté "quelques incidents intervenus dans certaines localités", notamment des "échauffourées entre électeurs dans la commune de Sabcé" dans le Centre-nord et "des blocages ou tentatives de blocage d’opérations de vote".

 

Dans le village de Karangasso Sambla dans la région des Hauts-Bassins (Ouest), "il a été constaté un refus par les habitants de la tenue des opérations de vote dans la localité", souligne la Codel dans sa déclaration.

 

"Il a été également noté le cas d’un assesseur qui donnait des consignes de vote pour un parti  dans une langue locale" à Kossi, informe la Codel qui affirme avoir "saisi la CEPI pour prendre les dispositions nécessaires pour mettre fin à ces agissements".

 

La Codel qui est satisfait "du bon démarrage du scrutin félicite la Commission électorale nationale indépendante". Elle invite "la CENI et tous ses démembrements à continuer à s’assurer que l’ensemble des électeurs aient la possibilité d’exprimer librement leur vote".

 

Pour la Codel, dans 95% des bureaux de vote, tout le matériel nécessaire était disponible à 6h00 : urne transparente (99,9%), encre indélébile (99,7%), encre rigide (99,7%), présence isoloirs (99,7%), disponibilité bulletins de vote (99,6%), enveloppes sécurisées (99,3%), liste d’émargement (99,3%), feuille de dépouillement (99,1%), feuille de résultat (99%), liste d’électeurs (98,8%) et procès-verbaux (97,3%).

 

Plus de cinq millions d'électeurs inscrits sur la liste électorale et répartis dans 17.938 bureaux de vote sont convoqués le 22 mai pour élire les conseillers municipaux. Au total, 156.693 candidats se répartissent en 98.926 hommes soit 63,13% et 57.767 femmes soit 36,86% pour un nombre total de 19.624 sièges à pourvoir dans 9.299 circonscriptions électorales, selon des chiffres de la CENI.

Source: Alerte Info



Lundi 23 Mai 2016 - 08:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter