Emigration clandestine et terrorisme: de hauts gradés de la police dans le viseur du FBI qui câble le président Sall

Du nouveau dans le scandale de l'émigration sur fonds de terrorisme qui courrouce les américains. L'enquête sur le réseau d'immigration clandestine à partir des l'aéroport Léopold Sedar Senghor vers les Etats-Unis révèle le pire. Après la drogue, de hauts gradés de la police de nouveau cités. Il semble que le Bureau fédéral des investigations (FBI) a remis un document sur la table du président de la République, Macky Sall.



Emigration clandestine et terrorisme: de hauts gradés de la police dans le viseur du FBI qui câble le président Sall

Après des échanges d'informations entre les Américains et le commissariat spécial de l'aéroport, l'affaire a éclaté au grand jour. Les informations contenues dans le dossier d'émigrants clandestins mettent en cause des personnes qui ont de solides relations dans la hiérarchie policière.
 

Cette affaire fait suite à l'arrivée de migrants clandestins aux Etats unis en provenance du Sénégal. Ces dernières n'avaient pas les papiers requis, ainsi se demande-t-on, comment ils ont pu embarquer dans le vol South Africain Airlines qui a décollé de Dakar.


L'affaire avait épinglé le superviseur du vol Aly Edmond Koné et ses complices Ibrahima  et Mamadou Diakhaté agents de la Shs. Mais, en poussant les investigations, le FBI découvre que le passager Mouhamed Cherif Aïdara qui se nomme en réalité Pathmaraja Markkandu est sur la liste des terroristes recherchés par les Etats unis. Et d'après ses dires, il a payé 40 000 dollars pour embarquer frauduleusement sur le vol South African Airlines.


Aussi, le FBI a établi que ces trois personnes sont en rapport avec un certain Jacob qui joue le rôle de premier plan. Avant que cette affaire n'éclate, les Américains avaient même transmis aux services de sécurité Sénégalais l'adresse de ce Jacob qui réside dans une villa à Mermoz. Ce sont les Américains qui avaient des informations le liant à un trafic de passagers vers le Sénégal.


Maintenant, il se trouve que les Américains ont reçu des informations vérifiées comme quoi Jacob a quitté le Sénégal par voie terrestre pour se cacher dans un pays de la sous-région. A l'aéroport, Jacob était très connu parce qu'il voyageait très souvent. Il entretenait aussi de bonnes relations avec de hauts gradés de la police 



Lundi 10 Mars 2014 - 12:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter