[En direct] Royaume-Uni: le Brexit en tête à la moitié du dépouillement

Les camps en faveur du maintien et de la sortie du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne étaient au coude-à-coude dans la nuit de jeudi à vendredi après l'annonce de premiers chiffres. Les résultats officiels de ce référendum aux enjeux énormes pour l'avenir du Royaume-Uni et du reste de l'Europe devraient être annoncés ce vendredi matin.



Les résultats du référendum à hauts risques de jeudi continuent de tomber au Royaume-Uni. Le taux de participation serait supérieur à 70% et tandis que le dépouillement se poursuit circonscription par circonscription, partisans et opposants au Brexit semblent toujours dans un mouchoir de poche.

Alors que dans la soirée, un sondage, des politiques et les marchés tendaient vers une courte victoire du maintien du royaume dans l'Union européenne, les premiers résultats, plus favorables au Brexit que prévu, ont encore accru le suspense de ce vote.

Après le dépouillement de 200 des 382 circonscriptions britanniques, le camp en faveur de la sortie de l'UE est crédité de 51,7%, selon des résultats officiels.

Premiers résultats

Newcastle, première grande ville à déclarer ses résultats, a en effet voté seulement avec une courte avance en faveur du maintien dans l'Union européenne, avec 50,7% de vote en pour le « Remain » et 49,3% pour le « Leave ».

Et Sunderland, autre ville du nord de l'Angleterre, a en revanche massivement choisi le Brexit, avec plus de 61% des voix. Un score plus favorable au camp du Brexit qu'escompté.

Sans surprise, à Gibraltar en tout cas, les habitants se sont prononcés pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne à plus 95%, a annoncé le responsable du dépouillement dans ce territoire qui a été le premier à communiquer des résultats.

La livre sterling dégringole, les bookmakers hésitent

Ces premiers résultats officiels ont suscité une certaine inquiétude des partisans d'un maintien dans l'UE et fait fléchir la livre sterling, qui est aussitôt repassée sous les 1,45 dollar après avoir grimpé à 1,50 dollar dans la soirée. Une hausse interprêtée comme un signe de la confiance des investisseurs contre un Brexit. Au petit matin ce vendredi, la livre sterling perdait près de 8% face au dollar. Le spectre d'un Brexit a également fait reculer les bourses asiatiques et australiennes. 

Dans la nuit, alors qu'ils misaient largement sur un « Remain » («rester»), les bookmakers ont finalement revu leurs pronostics pour pencher pour le « Leave » («quitter»). Finalement, au petit matin, les premiers résultats du scrutin à Londres, très favorables comme attendu au maintien, les ont poussés à revenir à leur pari initial.

Nigel Farage reprend espoir

A la clôture des bureaux de vote, un ultime sondage YouGov avait pourtant donné le maintien dans l'UE en tête à 52% contre 48%.

« Il semble qu'un maintien dans l'UE ait l'avantage » lors de ce référendum, avait d'ailleurs déclaré Nigel Farage, leader du parti europhobe Ukip et partisan du Brexit, à la chaîne d'informations en continu Sky News.

« Le résultat est serré et il est trop tôt pour donner un verdict. Mais ce sondage suggère qu'une victoire du "Remain" ("rester") est l'issue la plus probable », avait pour sa part commenté Joe Twyman de l'institut YouGov.

Mais ce vendredi matin, Nigel Farage reprenait espoir, déclarant qu'il commençait « à rêver que l'aube se lève sur un Royaume-Uni indépendant ».

Rfi.fr

Vendredi 24 Juin 2016 - 03:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter