Enquête sur la mort de Maty Mbodj: le défilé se poursuit à la SU

La police envisage de mener, dès aujourd'hui, une série d'auditions d'amis, dont Adja Diallo, qui ont partagé les dernières heures de la défunte.



La Sûreté Urbaine (SU) a hérité du dossier de la mort dans des circonstances nébuleuses du mannequin, Maty Mbodj retrouvée inerte dans son appartement, jeudi dernier à Dakar. Ce, après avoir passé la soirée du mercredi avec des amis à l’instar d’Adja Diallo. Ainsi, les hommes du commissaire Ibrahima Diop avaient procédé aux constats d’usage sur la scène de la découverte macabre. Avec le concours de leurs collègues de la police scientifique, ils ont encadré les travaux pour faciliter les prélèvements d’empreintes avant de saisir les sapeurs-pompiers d’une réquisitions aux fins d’acheminer la dépouille mortelle à la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec pour les besoins de l’autopsie.  

 
Un examen médical qui a attesté de la présence de substances dans le sang de la défunte. Des conclusions partielles, livre « l’Observateur », qui attendent d’être corroborées par les résultats des conclusions définitives de l’autopsie, présentement en cours et axées sur l’examen de la nature desdites substances. En attendant la réception dudit document, les enquêteurs ont entendu de proches parents de feue Maty Mbodj. « Cela n’a rien de spécial, au contraire, il s’agit là d’une procédure classique effectué en pareil cas dans le cadre d’une enquête », souffle-t-on. Et à titre de renseignements, Adja Diallo et d’autres proches surtout ceux avec qui la victime se trouvait la veille et lors de la soirée dansante, pourraient être auditionnés. Des auditions qui pourraient être entamées dès ce lundi. 



Lundi 27 Juillet 2015 - 09:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter