Etats-Unis: le contrôle des armes, un débat qui divise les candidats

Après la fusillade de l'Oregon, l'éternel débat sur le contrôle des armes s'est invité dans la campagne présidentielle, soulignant le profond fossé qui sépare les candidats des deux partis sur la question.



Donald Trump, candidat à l'investiture républicaine, pointe du doigt les malades mentaux qui trouveront toujours un moyen de s'armer REUTERS/Jonathan Ernst
Donald Trump, candidat à l'investiture républicaine, pointe du doigt les malades mentaux qui trouveront toujours un moyen de s'armer REUTERS/Jonathan Ernst

Du côté républicain, vous ne trouverez pas un seul candidat qui est en faveur de lois plus strictes : Carly Fiorina accuse l'administration Obama de ne pas savoir faire respecter la législation actuelle sur la vérification des antécédents judiciaires des acheteurs.

Pour Jeb Bush, vouloir limiter les armes n'est pas la solution pour stopper les fusillades : « Ces choses arrivent. Il y a toujours une crise et l'impression, c'est toujours de faire quelque chose et ce n'est pas nécessairement ce qu'il faut faire. »

Donald Trump pointe du doigt les malades mentaux qui trouveront toujours un moyen de s'armer. Ben Carson, en bon médecin, recommande la prévention : détecter à l'avance les individus dangereux ou instables. Pour Marco Rubio, il n'y a aucune preuve que de nouvelles lois empêcheraient les fusillades.

 

Bernie Sanders dans le viseur de Clinton

Côté démocrate, Hillary Clinton croit avoir trouvé un bon thème de campagne pour attaquer l'autre camp : « Que nous arrive-t-il pour que nous ne puissions nous battre contre la NRA, le lobby des armes et les manufactures qu'il représente ? »

Mais son plaidoyer passionné pour le contrôle des armes n'a pas pour cible que des républicains : il vise aussi son rival démocrate Bernie Sanders, dont la popularité grandissante commence à l'inquiéter. Sénateur du Vermont, un Etat où les armes de chasse sont très prisées, Sanders a adopté une position modérée sur le sujet.

Source : Rfi.fr



Dimanche 4 Octobre 2015 - 08:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter