Etats-Unis : treize morts dans la fusillade dans les locaux de l'US Navy

Les enquêteurs sont toujours à l'oeuvre après la fusillade perpétrée dans le bâtiment de la marine nationale à Washington. C’est manifestement un homme seul qui a tué 12 personnes et en a blessé des dizaines d’autres le 16 septembre sur le complexe de la marine, au centre de la capitale. Le tireur a été abattu par les forces de police.Toutes les pistes concernant des complices semblent avoir été abandonnées par le FBI. Les drapeaux sont en berne. La surveillance et les mesures de sécurité autour des bâtiments sensibles de la capitale fédérale américaine ont été renforcées.



Etats-Unis : treize morts dans la fusillade dans les locaux de l'US Navy

Presque 24 heures après la tuerie dans le centre de Washington, on n’a aucune idée de ce qui a pu la motiver. Douze personnes ont donc trouvé la mort, et des dizaines de blessés sont hospitalisés. Après avoir recherché d'autres suspects, la police estime maintenant qu'il n'y avait sans doute qu'un seul tireur.


Aaron Alexis est entré sur la base hier matin vers 8H15. Cet homme âgé de 34 ans venait du Texas. Travaillant pour un sous-traitant de l’armée, il a pu entrer dans le complexe en montrant sa pièce d’identité sans problème.


En revanche ce qui est inexpliqué, c’est comment il a pu passer la sécurité alors qu’il était en possession de trois armes, notamment d'un fusil d’assaut. Toutes ces armes ont été achetées légalement. Le fusil d’assaut aurait été acquis récemment en Virginie, c'est-à-dire dans la banlieue de la Washington, car un civil ne peut pas acheter, ni être en possession d’armes à feu dans la capitale. Aaron Alexis, rappelons-le, avait été renvoyé de l’armée pour mauvaise conduite voilà deux ans.

Le périmètre reste toujours fermé car les enquêteurs continuent de travailler sur la scène de crime. Il semble toutefois que tout sera en place pour la journée, même si à Washington les mesures de sécurités sont renforcées.


Rfi.fr

Mardi 17 Septembre 2013 - 15:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter