Etats unis d’Afrique, vous dites ?:

« Ne perdons pas de temps en stériles litanies ou en mimétismes nauséabonds" Frantz Fanon, les Damnés de la Terre



Etats unis d’Afrique, vous dites ?:
Dakar, la capitale sénégalaise vient de jouer le rôle de capitale mondiale du Panafricanisme. Pendant quatre jours, des intellos venus de quelque cinquante trois (53) pays d’Afrique et de sa Diaspora, de l’Asie, de Europe et des Amériques ont ergoté sur le thème : « les Etats Unis d’Afrique ». Etats Unis d’Afrique, vous dites ? A vrai dire, ils n’y croient rien. Tous. Je vous le signe de mon sang ! Ces hâbleurs, adeptes du beau discours (fleuve) ont consacré de bonnes heures à bla – blater sur le sort du Continent noir déjà meurtri par trois siècles d’esclavage et deux autres de colonisation. Pauvre Afrique !

Cette tribune, énième du genre ne vaut pas tripette ! Elle est un prétexte pour empocher des perdiémes maous au détriment de la masse populaire africaine qui végète dans l’ombre. Ces élites « achetées » donc vides de toute éthique vont repartir avec des valises farcies de résolutions – paperasses qui peupleront le vaste cimetière de l’Histoire ancienne. Sarko, cette petite oreille rouge tente de nous seriner une leçon : « l’Afrique a plus besoin d’institutions fortes que d’hommes forts ». Dés lors, une seule question se pose : Est-ce qu’avec cette race d’hommes l’Afrique pourra bien s’échapper des rets du sous-développement, de la précarité? En tous cas, l’espoir est ténu parce que tenu sur du fil très fragile, frêle. Mais, ce nigaud cagot de Sarko ignore- t-il la contribution grande et louable de Demba, l’autre frère d’arme de Dupont, dans la libération de l’ancienne Métropole prise sous les feux du Nazisme ? Que nenni !

L’Afrique, voilà qu’après bientôt six (6) décennies d’indépendance (?), tu t’englues dans une situation si épouvantable ! Ceux qui sont censés te défendre avec sincérité et loyauté à la manière d’un Cheikh Anta, Garvey, Césaire, Nkrumah, Sangara, Léo,Nelson, Fanon…s’empiffrent tes biens au grand dam des populations autochtones. L’Afrique, voilà que certaines maladies comme le paludisme, le choléra continuent de décimer nombre de tes fils. L’Afrique, voilà que le VIH / SIDA frappe monstrueusement dans tes tréfonds en rendant invalides plusieurs personnes. L’Afrique, voilà que la famine, les épidémies et les endémies hantent le sommeil de tes peuples. L’Afrique, voilà que l’ethnisme conduit la plupart de tes pays dans le brasier de la guerre. L’Afrique, voilà que la démocratie criée sur tous les toits y reste une absurdité. L’Afrique, voilà que les doits de l’homme sont loin d’y être une réalité. L’Afrique, voilà que la mal gouvernance et ses corolaires vulnérabilisent plus que jamais ton économie si cacochyme. L’Afrique, voilà que ta jeunesse te fuit comme ce lépreux du Moyen Age en bravant l’océan .L’Afrique, voilà que le colon blanc s’y mue en colon noir afin de te presser comme du citron.. L’Afrique, voilà que tes dirigeants habités par le désir fou de rester au pouvoir mènent leurs politiques selon le bon vouloir des Grandes Puissances.
L’Afrique, elle n’a plus besoin de ces simples vaticinations, ces procès d’intention.
L’Afrique, elle a besoin d’hommes capables aux actes palpables.
Il est alors grand temps d’agir autrement !!!

Ibrahima Ngom

Lundi 3 Août 2009 - 01:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter