PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Expulsion de Kémi Séba - Abdoulaye Daouda Diallo explique: « Sa présence constitue une menace »



Expulsion de Kémi Séba - Abdoulaye Daouda Diallo explique: « Sa présence constitue une menace »
Par arrêté n° 16235/MINT-SP/DGPN/DPETV/DPE du 05 septembre 2017, le Gouvernement de la République du Sénégal a prononcé une mesure d’expulsion du territoire national sénégalais, à l’encontre  du ressortissant franco-béninois  Stélio Gilles Robert Capo CHICHI, alias Kémi SEBA, né le 19 décembre 1981, à Strasbourg (France).

« Monsieur CHICHI  qui se présente comme «Président de l’ONG Urgences Panafricanistes», récemment traduit devant la justice sénégalaise pour des faits de « destruction volontaire et publique par le feu d’un billet de banque ayant cours légal»,  s’est fait aussi remarquer pour les propos désobligeants qu’il formule à l’encontre des chefs d’Etat et dirigeants africains et envisagerait de mener des actions préjudiciables à l’ordre public en appelant à des rassemblements intempestifs sur la voie publique », indique le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique.
 
Dans un communiqué parvenu à PressAfrik.com, Abdoulaye Daouda Diallo explique que « (la) présence (de l’activiste panafricaniste) sur le territoire national constitue une menace grave pour l'ordre public ». C’est ainsi que « son expulsion a été prononcée pour devenir immédiatement exécutoire, conformément aux dispositions pertinentes de la loi n° 71-10 du 25 janvier 1971 relative aux conditions d’admission, de séjour et d’établissement des étrangers, modifiée en son article 11 par la loi n° 78-12 du 29 janvier 1978 et du décret n° 71-860 du 28 juillet 1971, relatif  aux conditions d’admission, de séjour et d’établissement des étrangers, notamment en son article 36 ».

« Monsieur CHICHI sera mis en route, ce jour, vers son lieu de provenance », tranche le ministre. 


Mercredi 6 Septembre 2017 - 19:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter