Fada et Cie récusent le réaménagement des instances du PDS et menacent

Modou Diagne Fada et ses amis campent sur leurs positions et continuent d’exiger le renouvellement des instances. En réunion hier, les « réformateurs » du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) pensent que le dernier réaménagement du secrétariat national de leur parti a été fait sur la base de copinage et de favoritisme. Ils récusent la commission de discipline et considèrent la suspension des auditions comme une reculade. Fada et Cie vont servir une citation directe à Farba Senghor.



L’opération de distribution des postes effectuée par le pape du Sopi suite au mémorandum de Modou Diagne Fada et Cie laisse de marbre ces derniers. En réunion, hier, chez le président du Conseil départemental de Kébémer, les « réformateurs » campent sur leurs positions. Selon le porte- parole du jour, Mansour Ndiaye, ils ne reculeront pas d’un iota.


Campant sur leurs positions, ils continuent de réclamer le renouvellement des instances du PDS, de la base au sommet, car ils ne croient pas à ce « simulacre » de changement. En plus, les signataires  du mémorandum  demandent la réforme des textes du parti, une nouvelle offre programmatique répondant aux préoccupations des populations et exigent en fin la tenu d’un congrès en 2017.
 

Le hic à leurs yeux, ils reprochent à Abdoulaye Wade, d’avoir validé une liste qui ne correspond pas à la configuration actuelle du Pds. Selon eux, le réaménagement des instances du parti est fait sur la base de copinage et de favoritisme. En revanche, les signataires du mémorandum sont décidés à découdre avec Farba Senghor. Ils ont décidé de servir une sommation à Farba afin qu’il réitère ses accusations portées à leur encontre, livre "l’As". . 


Vendredi 19 Juin 2015 - 07:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter