Failles dans la politique de Migration en Afrique : la CEDEAO invitée à revoir sa copie

Le réseau Migration et développement de la société civile en Afrique (Made Afrique) a organisé hier, à Dakar, une réunion axée sur le thème : « Pas de mobilisation sans protection : Migration et mobilisation intra interrégionale en Afrique ». A l’occasion, les participants ont décelé des failles dans les textes qui font état de la migration en Afrique. Ils ont également déploré le déficit d’harmonisation des textes nationaux par rapport à la législation dans l’espace CEDEOA.



Failles dans la politique de Migration en Afrique : la CEDEAO invitée à revoir sa copie
Le continent africain peine à mettre en place une politique commune favorable à la gestion des problèmes liés à la migration. C’est l’avis des participants à la réunion du réseau Made Afrique, tenue hier à Dakar. A cette occasion,  le professeur Papa Sakho, Directeur des études à l’Institut de population, de développement et santé de la reproduction (IPDSR), dévoile ses préoccupations.

«Mon premier souci, c’est au niveau de l’Union Africaine. Par ce que le document commun sur la migration dit que chaque Etat est libre d’appliquer les principes qui ont été mis en place pour la gestion de cette question», a-t-il déclaré.

Faisant référence à la souveraineté des Etats , le professeur d’ajouter : « il y a un problème à corriger à ce niveau. Aussi, toutes les conventions n’ont pas été ratifiées dans l’espace CEDEAO».

Sur la même longueur d'onde, le directeur des Sénégalais de l’extérieur, Sory Kaba, a relevé que la politique migratoire est «très difficile » en Afrique. Car, selon le ministre, "chaque Etat africain a développé des initiatives pour les étrangers qui arrivent dans son territoire, y compris pour ses ressortissants établis à l'étranger». 

Pour sa part, le secrétaire général de Caritas Sénégal,  Abbé Alphonse Seck, a révélé que le point le plus important reste la nécessité pour les Etats du continent, avec la société civile, d’avancer sur la question du cadre réglementaire de la migration.
 

Aminata Diouf

Mardi 4 Octobre 2016 - 09:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter