France / Présidentielle : le débat télévisé, dernière chance pour Sarkozy face à Hollande?

Le débat télévisé entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, ce 2 mai à 19h00 TU est le moment le plus attendu de la fin de la campagne. Il a été réglé de manière très précise par les équipes des candidats et les chaînes organisatrices, TF1 et France 2. Pour Nicolas Sarkozy, ce débat représente sa dernière chance d'inverser la tendance. Et pour François Hollande, c'est le dernier obstacle qu'il faut tenter de passer sans encombre.



France / Présidentielle : le débat télévisé, dernière chance pour Sarkozy face à Hollande?
Nicolas Sarkozy n'a cessé de faire part de son désir d'affronter François Hollande dans un duel télévisé. Il a même proposé trois débats au soir du premier tour. Et pour cause, dans cette élection présidentielle où les sondages donnent le candidat socialiste gagnant depuis des mois, c'est lui, le président sortant, qui apparaît comme le challenger. C'est lui qui espère avoir une carte décisive à jouer dans ce face à face, qui représente sa dernière chance de convaincre les Français, en essayant de prendre son concurrent en défaut de crédibilité. Une attitude pour le moins pugnace à laquelle François Hollande s'est préparé confirmant qu'il s'attendait à un débat « rugueux ».

Le choc des idées et le choc des personnalités en direct et en images, c'est à cela que doit servir ce débat, exercice traditionnel d'une campagne pour la présidentielle où toutes les modalités de l'organisation de l'événement ont été réglées avec précision : réalisateur, décor, thématiques... L'objectif étant de ne laisser aucune part à l'improvisation, de ne donner aucun avantage ou aucun handicap à l'un ou l'autre des candidats.
L'exercice est donc balisé mais tout ne peut être prévu. Ni la phrase qui fait mouche au bon moment, ni le mot de trop.

Pour l'occasion, une émission spéciale est diffusée par RFI et France 24 à partir de 20h45, heure de Paris jusqu’à minuit (18h45 à 22h00 TU).
 
RFI

 



Mercredi 2 Mai 2012 - 12:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter