François Hollande en tournée pour trois jours en Afrique de l'Ouest

Le président français commence une tournée de trois jours ce jeudi sur le continent africain. Côte d'Ivoire, Niger et Tchad : trois destinations pour parler économie et surtout sécurité au Sahel. Il sera notamment question de l'installation du nouveau dispositif militaire Barkhane, à Ndjamena, qui fusionnera les opérations Serval et Epervier.



Abidjan, le 16 juillet 2014. La capitale économique de la Côte d'Ivoire s'apprête à accueillir François Hollande. AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO
Abidjan, le 16 juillet 2014. La capitale économique de la Côte d'Ivoire s'apprête à accueillir François Hollande. AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Le déplacement de François Hollande dans ces trois pays d'Afrique de l'Ouest sera dominé par les questions sécuritaires et de la lutte contre le terrorisme. François Hollande se rendra au Niger et au Tchad, deux de ses alliés dans ce domaine. A Niamey, il visitera la base des drones français. Ce détachement « air » de l'armée, est appelé à se renforcer dans les mois à venir, le renseignement étant plus que jamais indispensable dans la zone.

Niamey fera partie intégrante du nouveau dispositif Barkhane dont le nom a été dévoilé ce week-end et qui sera basé au Tchad, à Ndjamena, où le nouveau QG militaire français orchestrera les différentes opérations de la région. François Hollande s'y rendra samedi pour s'entretenir avec le président Déby.

Gagner de nouveaux marchés en Côte d'Ivoire

Mais avant le Sahel, le chef de l'Etat fera une étape à Abidjan ce jeudi. Il sera accompagné d'une importante délégation de chefs d'entreprises. Il participera à un forum sur la ville durable après avoir fait une sortie en bateau sur la lagune d'Abidjan.

L'économie sera au coeur de cette journée ivoirienne qui s'annonce très dense. « Nous dirons aux entrepreneurs français qu'ils peuvent revenir poser leur valise chez nous », résume le patron du Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire. C'est manifestement bien l'objectif de Paris : profiter du redécollage de l'économie ivorienne pour gagner de nouveaux marchés.

Source : Rfi.fr
 



Jeudi 17 Juillet 2014 - 11:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter