Ghana: l'élimination de la Coupe du monde vire au scandale d'Etat

L'affaire est gérée par le président de la République. Suite à l'élimination de l'équipe nationale ghanéenne, les Blacks Stars, à la Coupe du monde au Brésil, John Dramani Mahama a exigé la mise en place d'une commission d'enquête pour faire toute la lumière sur cet échec.

Le chef de l'Etat ghanéen n'a visiblement pas supporté le comportement des joueurs, précisément avant et après le dernier match des Blacks Stars le jeudi 26 juin contre le Portugal. Match qui aurait pu emmener le Ghana en 8e de finale de la Coupe du monde.



Le onze de départ du Ghana à Brasilia face au Portugal. REUTERS/Ueslei Marcelino
Le onze de départ du Ghana à Brasilia face au Portugal. REUTERS/Ueslei Marcelino
48 heures avant ce match capital,  le 24 au soir, la colère des joueurs qui exigent de toucher leurs primes en cash, se transforme en violence. L'entraîneur, Kwessi Appiah, est pris à partie. Kevin-Pince Boateng court lui après, un tesson de bouteille à la main, puis lance une tablette numérique dans sa direction. Au même moment, un second joueur, Sulley Muntari agresse le délégué du ministre des Sports. Dans le plus grand secret, les deux fauteurs de troubles sont exclus de l'équipe. Le lendemain matin, depuis Accra, le président Mahama se plie aux désirs des stars du ballon rond. Un avion quitte la capitale direction le Brésil. A bord, trois millions de dollars.

Source : Rfi.fr





Mercredi 9 Juillet 2014 - 11:32