Gouvernance de Macky SALL : deux ans et rien sous la dent



Les sénégalais sont affamés, les jeunes sont sans emploi et les malades veulent mourir non pas pour la consultation gratuite mais pour le même d’infrastructure. L’éducation n’est plus une priorité, les paysans sont angoissés et les marchants ambulants désœuvrés. Si on emprunte le triptyque de Dr Cheikh Tidiane GADIO  (Nourrir, Eduquer et Soigner) nous pouvons constater que les actes de mise en orbite du Yokkute  sont encore sous la terre attendant toujours les pluies de la germination. Cette germination est bloquée par la politique partisane et par un climat des affaires pollué par une traque des biens supposés mal acquis.


Tous les secteurs de la vie de la nation sont menacés et les travailleurs (syndicats, collectifs, regroupements, etc.) n’accordent plus de valeurs aux engagements et promesses de ceux qui nous gouvernent : cas étudiants FASTEF. La coalition BBY qui gouverne actuellement n’est qu’une assemblée ou l’espoir est perdu  parce qu’en son sein ses déclarants, récompensés ou non,  trouvent cette entité obsolète (qui a atteint ses limites) et son leader insiste et refuse d’accepter l’évidence. L’advertise  de la rupture non encore envoyé. Le Yoonu Yokkute, convertit en Plan Sénégal Emergent,  n’est qu’un chemin et nous savons tous qu’il est possible de se perdre en empruntant une route même si on elle a été pratiqué auparavant.  C’est pour cela que nos constats nous ont  poussé à dire que : c’est le 25 février (après le groupe consultatif) que le régime actuel est retourné au point de départ. « kou xamoul fo dieum... ».

 
Entre le 25 mars 2012 et 25 février 2014, c’était le noir, le tâtonnement et la perte des références de base du Yokkute. C’est après le groupe consultatif que les souffres ont repris et l’espoir de redresser la barre énoncé.
Nous pensons que pour faire un bilan des deux ans de gestion du Président Macky SALL, un regard sur son programme permet de poser le débat. Nous allons dans cette contribution, citer quatre domaines :

 
·        Formation professionnelle : « Programme de formation dual (atelier, études) permettant à 300.000 apprentis déjà présents dans le secteur informel de valider leurs compétences pratiques acquises et d’obtenir une qualification » Programme Yoonu Yokkute page 20
Nous n’avons ni vu, ni entendu la formation de la moitie de ce nombre.

 
·        Entrepreneuriat, TPE, PME/PMI, Emploi : «  … à travers le Fonds de Garantie et d’Investissements Prioritaires (FONGIP) : en moyenne 30.000 projets seront financés chaque année notamment l’artisanat, l’agriculture et le tourisme ...»  Page 23
«  Construction de magasins de stockage pour le ravitaillement urbain afin que les villes jouent leur rôle de levier de développement par rapport aux communautés rurales productrices » Page 24

 
·        Tourisme : « 300 milliards seront consacrés aux investissements et aménagements touristiques » Page 26
·        Gouvernance : « Mise en place d’un Gouvernement de Rassemblement National de 25 ministres maximum » Page 30


Etc. … SVP, regardez encore le programme de l’engagement : Yoonu Yokkute
Voyez-vous même si : Ca a été dit, c’est fait ??

Modou FALL Président du Rassemblement pour la Vérité / Degg moo woor

Mercredi 26 Mars 2014 - 11:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter