Gouvernement du Sénégal – Ere Macky Sall : Comment trouver 200 milliards, tout de suite

200 milliards à trouver d’urgence pour relancer la situation économique du Sénégal qui est décrite comme « catastrophique » au lendemain de l’élection du Président de la République, Macky Sall. Des dettes, rien que des dettes pour le nouveau gouvernement en place qui doit répondre aux premières attentes de la population sénégalaise. Les choses sont telles que le Chef de l’Etat a instruit son gouvernement de vendre la « Pointe de Sangomar », l’avion présidentiel.



Gouvernement du Sénégal – Ere Macky Sall : Comment trouver 200 milliards, tout de suite
Au lendemain de son accession à la magistrature suprême, Macky Sall et son équipe gouvernementale sont dans l’urgence : Il faut trouver quelque 200 milliards de FCfa pour répondre aux premières attentes des sénégalais. Lors du Conseil des ministres du jeudi 11 avril dernier et qui a été sanctionné par un communiqué, le Ministre de l’Economie et des Finances a attiré l’attention du Conseil sur la situation financière « très tendue » de l’Etat, notamment de la trésorerie du mois d’avril où les dépenses seraient de l’ordre de 267,568 milliards de Francs Cfa contre les recettes budgétaires estimées à 118,073 milliards, soit un déficit de trésorerie de 149,492 milliards.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Porte-parole du Gouvernement, Serigne Mbaye Thiam, a décliné la feuille de route pour la répartition financière des 200 milliards pour le compte du mois d’avril. « Il y a un besoin urgent au niveau de l’Etat de 200 milliards de Francs Cfa environ qui se déclinent comme suit : 65 milliards pour le dérapage observé sur la compensation tarifaire concernant l’électricité, 30 milliards d’engagement des nouvelles autorités pour la réduction des prix des denrées de premières nécessités, 3,5 milliards pour des vivres de soudures, parce qu’il y a des parties du territoire où la famine ou la disette s’est installée, 15 milliards pour les semences, 15 milliards pour les engrais, 2 milliards pour les aliments de bétail, 5,6 milliards pour une masse salariale et 33 milliards pour constituer le moins valu des recettes. Parce que du fait de l’activité économique du premier trimestre, nous avons eu une moins value de recettes de 33 milliards », explique-t-il.

Cependant, les voies et moyens sont mis en place par le gouvernement du Président Macky Sall pour faire face à cette situation pressante avec l’appui de l’extérieur. « Sur ce montant de 200 milliards, des bailleurs de fonds notamment le Pam, la Fao, l’Union Européenne, la Banque mondiale, l’Unicef se sont engagés sur 30,5 milliards en faveur du monde rural », martèle le Porte-parole du gouvernement, Serigne Mbaye Thiam.

L’aide extérieur n’aura pas suffi, il va falloir tourner la tête vers les recettes intérieures de l’Etat. « Un montant de 170 milliards est à rechercher et l’Etat même donnera le signal en procédant à un réaménagement budgétaire à hauteur de 90 milliards dont les 45 seront prélevés dans le budget de fonctionnement et les 45 autres sur l’investissement tout en veillant à ne pas toucher des projets porteurs de croissance.

La difficulté de trésorerie que nous avons pour le mois d’avril, nous avons des pistes pour les financer. Il est finançable pour à peu près 79 milliards par un tirage sur le solde disponible sur le compte du trésor, la mobilisation de traites douanières etc. Nous avons des dépenses urgentes, nous avons au remboursement des dettes, des échéances de dettes publiques pour un montant de 47 milliards qui vont se faire le 16 avril et le 18 avril », poursuit-il.

Aussi, le chef du gouvernement, Abdoul Mbaye a été instruit par le Président de la République, pour vendre, par les soins du Ministre de l’Economie et des Finances, l’avion de commandement « La Pointe de Sangomar ». Un moyen pour Macky Sall et son gouvernement d’amoindrir la dette publique.

Dépêche – Sud Quotidien



Samedi 14 Avril 2012 - 11:53




1.Posté par diallo mountagha le 14/04/2012 13:12
vraiment nous esperons sur vous mr.macky sall ; on vous connait pas mais on afaiot tout pour que vous gagner.donc au travail vous devez meme dormir car le peuple vous ecoute chaque a la seconde.bonne chance jtm mon senegal

2.Posté par Dearet Gérard le 14/04/2012 21:21
Bonjour Monsieur le Président je vous souhaite beaucoup de succés dans tout ce que vous allez entreprendre pour votre pays d'ailleurs nous allons surement nous rencontrés car nous avons des amis commun,je suis certain que vous allez faire beaucoup de bonne chose pour faire le changement vous respirée l'honnetetée je suis vraiment content que le Sénégal ai choisi un homme de valeur et d'exception hors du commun et d'une élégance irréprochable ///.QUI DONNE NE DOIT JAMAIS S EN SOUVENIR.QUI RECOIT NE DOIT JAMAIS OUBLIER ///
L AVENIR DU SENEGAL SE TIENT DANS VOS MAINS //// TOUT CE QU ON GARDE POURRIT. CE QUE L' ON DONNE FLEURIT //// A BIENTOT MONSIEUR LE PRESIDENT ET QUE TOUT VOS VOEUX SE REALISENT. / INCHALLAH /

DERAET GERARD

3.Posté par ras diogomaye le 18/04/2012 02:10
Monsieur thiam , gardez vos calcul du primaire. faites ce que vous aviez promis au peuple. Ne nous tympanisez pas avec vos lamentations . L'état c'est la gestion. vous savez bien que la crise d'autorité s'est installé 3 mois avant les élections. Vous avez dénigré le Sénégal à l'étranger pour décourager les investisseurs et vous avez brûle le Sénégal nuit et jour pendant ce périple. vous avez bravé les interdits de toutes les autorités et vous avez encouragé les sociétés ressources du trésor ,à ne pas verser leur du. Les impôts et taxe ont fonctionné très timidement pendant ces 2 mois. c'est ce qui explique ce déficit budgétaire. Mais après votre élection ,dis toi que c'est à partir de 2 à 3 mois que le trésor sera à jour.
Moi Diogo , je te propose la bonne solution: il faut payer les salaires et les bourses,faire un niamal au ministères. et s'orienter vers les paysans en attendant le trésor se rempli. Ne vous engagez point sur la gréve des enseignants têtus et banabanas et comme les éléves ont décrété l'année blanche,ne payez aucun enseignant du moyen-secondaire jusqu'à l'ouverture prochaine. et avant ,procéder à un licenciement général de ce corps pour faire des contrats et inclure toutes les activités à menés et des termes de références strictes comme au USA tout en se désengageant de terrain à donner.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter