Gratuité de 19 services bancaires, la Bceao met en garde les banques et institutions réticentes



La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest  (BCEAO), en concertation avec la profession bancaire avait rendu gratuit 19 services bancaires. La décision était applicable par les banques depuis le 1er octobre 2014.  Elle entre dans le cadre  des actions visant à renforcer l'inclusion financière des populations , l'accélération de la bancarisation entre autres.


Toutefois, des institutions financières tardent à respecter la mesure, la BCEAO compte ainsi sévir prochainement pour rappeler à l'ordre les réticents. Ainsi le président du comité politique monétaire de la BCEAO, Tiémoko Meyliet Koné annonce, à cet effet, des sanctions disciplinaires et pécuniaires contre les banques et institutions financières qui auront contrevenus à la mesure.


"En principe , les banques doivent appliquer ces mesures mais, une chose est de prendre les dispositions et une autre est de les contrôler.Cependant le contrôle est fait par la commission bancaire et l'Union économique et monétaire des Etats de l'Afrique de l'ouest (UEMOA) qui a la charge de contrôler l'activité des banques" indique M. Koné. Et d'ajouter "les contrôles sont en cours et en un certain moment nous allons faire le point pour savoir si ces mesures ont été appliquées, sinon y aura des sanctions pécuniaires et disciplinaires en tenant compte de la gravité des mesures qui n'ont pas été appliquées". Il se prononçait en marge de la première réunion ordinaire au titre de l'année 2015 du comité politique monétaire de la BCEAO.


Jeudi 5 Mars 2015 - 11:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter