Guerre de positionnement à l’Assemblée nationale: Une bataille âpre s’annonce du côté de l’opposition



A l'Assemblée nationale, l'heure est aux dernières manœuvres. Une bataille âpre s’annonce en effet du côté de l’opposition qui veut mettre en place un grand groupe parlementaire. Cette session ordinaire de l'hémicycle risque d’être houleuse et pleine de surprise. Si Moustapha Niasse va rester au niveau du fauteuil de Président, ce n’est pas le cas pour certains députés qui ont occupé des postes importants. Du côté du groupe parlementaire de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY), si l’APR (Alliance Pour la République) reste gourmand en voulant s’asseoir sur toutes les chaises de vice- président en laissant en rade les alliés; certainement que les députés du Parti Socialiste (PS), de la LD (Ligue Démocratique), de l’AFP (Alliance des Forces de Progrès), du PIT (Parti du Travail et de l'Indépendance) ne se laisseront pas faire. Mais ceux qui risque de connaitre plus de problèmes, ce sont bien les députés de l’opposition. Le PDS,  Bokk guis guis, Rewmi, AJ/PADS qui comptent mettre en place un groupe parlementaire dirigé Aïda Mbodj selon la volonté du pape du Sopi, Abdoulaye Wade, feront face à Modou Diagne Fada, le président sortant du groupe parlementaire "Libéraux et Démocrates". 


Mardi 13 Octobre 2015 - 09:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter