Guinée : au moins treize morts dans l’effondrement d’une mine d’or

L'accident a eu lieu dans le nord-est du pays



Guinée : au moins treize morts dans l’effondrement d’une mine d’or
Au moins treize personnes auraient perdu la vie, selon un bilan provisoire, après un effondrement dans une ancienne mine d’or dans l’est de la Guinée, a rapporté Reuters ce mardi. L’accident s’est produit sur un site exploité clandestinement à Kintinia, une localité située à environ 500 kilomètres au nord-est de Conakry, la capitale de la Guinée.
 
« Il s’agissait de mineurs qui travaillaient dans une structure qui avait été fermée », a déclaré à Reuters Cheick Diallo, le préfet de Siguiri dont dépend la sous-préfecture de Kintinia. « Nous avons compté 13 corps depuis l’effondrement, qui s’est produit il y a quelques jours », a ajouté le responsable guinéen, selon la même source. Les grands gisements d’or du pays se trouvent en Haute Guinée où sont actives la Société minière de Dinguiraye (SMD – du russe Nordgold) à Lefa et la Société aurifère de Guinée (du sud-africain AngloGold Ashanti) à Siguiri.
 
En 2011, la production d’or de la mine de Lefa atteignait 5,35 tonnes, celle de Siguiri 9,11 tonnes, tandis que la mine de Kiniero, exploitée à l’époque par le canadien Semafo, produisait  423 kilogrammes d’or – ce site a été placé en mode entretien et maintenance en 2014.
 
De nombreuses mines artisanales existent dans le pays qui dispose d’importantes réserves d’or, mais aussi de bauxite (les deux tiers des réserves mondiales sont guinéennes), de fer et de diamant.
 
                                                                                                 
 
 

Khadim FALL

Mardi 22 Décembre 2015 - 15:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter