HCCT – Election des élus territoriaux : un scrutin bien particulier



HCCT – Election des élus territoriaux : un scrutin bien particulier
Les 80 membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) seront élus le 04 septembre prochain comme prévu par le décret présidentiel convoquant le collège électoral pour l’élection des membres de cette Institution. Ce suffrage indirect obéît à certaines règles un peu particulières. D’abord sur le quota d’élus à attribuer à chaque département, informe «l’Observateur» qui cite des sources étatiques, c’est le président de la République, Macky Sall, qui déterminera, à travers un décret, le nombre d’élus qui sera donné à chaque département. Mais soulignent nos confrères, il y aura en principe, au minimum, un (1) élu et au maximum trois (3) élus par département. «La répartition se fera en fonction de la taille démographique. Ce qui veut dire que les départements les plus peuplés auront plus d’élus», dit-on.
 
Ce même schéma sera appliqué pour le nombre de bureaux de vote. Le poids électoral va déterminer le nombre de bureaux de vote par département.
 
Il y aura au maximum trois (3) bureaux de vote par département mais il peut arriver que certaines localités en aient un seul. D’ailleurs, notre interlocuteur révèle que Dakar risque d’être la seule localité à avoir trois (3) bureaux de vote, vu l’importance de son électorat. «Les autres départements auront entre un et deux (2) bureaux de vote au maximum », ajoute notre source.
 
Mais en attendant, le dépôt des listes pour l’élection des membres du HCCT sera ouvert très prochainement. Cela peut même être dans le courant de la semaine prochaine. L’Etat pourrait dans ce sens, instituer un Commission nationale chargée de recevoir les listes de candidatures. Il n’ya uara pas de listes nationales. Et pour le scrutin, ce sera comme dans le cadre d’une élection normale. La seule différence qu’ici, tous les citoyens en âge de voter n’iront pas aux urnes, seuls les conseillers municipaux et départementaux sont concernés.

«Les élus appelés aux urnes n’ont droit qu’à un seul vote c’est-à-dire que, quand vous êtes en même temps conseiller municipal et départemental, on ne prend en compte qu’un seul mandat électif », précise notre source.

En plus des représentants des listes en compétitions, la Commission électorale Nationale Autonome (CENA) et les autres acteurs concernés par le processus électoral, seront également représentés. Le vote va se dérouler au niveau des Chefs-lieux de département et les électeurs vont simplement présenter leur carte nationale d’identité. Ils n’ont pas besoin de carte d’électeur. 


Samedi 30 Juillet 2016 - 11:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter