HOMMAGE A MAMADOU DIOP MARTYR M23



Monsieur le Ministre d'Etat monsieur Mahmout Saleh
Honorable Député Madame Sira Ndiaye Diouf
Monsieur le Préfet de Mbour
Monsieur le Coordonnateur du M23
Monsieur le Représentant de Serigne Sidi Mbacké Al Makhtar
Monsieur et Madame Diop, parents de feu Mamadou Diouf
Parents, amis et frères de feu Mamadou Diop 
Mes chers compatriotes,, mes chers camarades de lutte !
 
 
Quand une personne part, il est naturel de désirer lui rendre hommage d’une manière personnelle. Et nous sommes encore réunis aujourd’hui, jour plein ensoleillé, pour témoigner toute notre reconnaissance au martyr du M23 Mamadou Diop, symbole de la jeunesse patriotique et combative du Sénégal.
 
 
Prononcer un discours est sans doute le moyen le plus émouvant, mais c’est un exercice bien difficile…car transcrire son émotion et ses égards en mots se traduit parfois par une simple page blanche.
La tristesse dans l'évocation d'un homme qui a voué sa vie au service de Dieu, de la République, de son peuple et de sa famille  se dissipe dans l’espoir et la fierté car Mamadou Diop était un jeune homme exceptionnel.
Ce que je voudrais aujourd’hui, c’est à travers ce rassemblement commémoratif qui est citoyen et patriotique, que nous plaidions pour faire de Mamadou Diop officiellement une référence pour notre jeunesse et que son action soit inscrite dans les manuels de nos élèves et étudiants.
Nous devons nous rappeler que l’Histoire d’un pays doit s'enrichir de références, de personnes exemplaires qui incarnent des valeurs et vertus sures  et qui nourrissent des convictions profondes..
Mamadou Diop  en était une et nous le savons tous !
 
Camarade Mamadou Diop !
 
La  mort t’a emporté pour ton dernier voyage, à travers la charge brutale d’un « dragon » en furie, un moment crépusculaire à la place de l’Obélisque où le Mouvement des forces vives M23 menait la lutte héroïque pour défendre notre constitution, notre République menacée d’une dérive monarchique. 
Notre peine est toujours immense.
Ton décès est une vraie douleur au cœur et à l’âme.
Ton départ est le début d’une nouvelle vie dans un autre monde, un monde d’amour, de bonheur …. le paradis
Nous  le souhaitons tous et nous l’espérons car Allah est Miséricorde…..

 
Ton départ est ou doit être également pour les jeunes de notre nation une occasion de se ressourcer et de prendre conscience de leurs responsabilités, car l’engagement citoyen ou  politique des jeunes se construit et prend forme à partir d’une double dynamique, celle de l’héritage et celle de l’expérimentation. 
Cet engagement s’inscrit dans la négociation que toute génération nouvelle doit faire, d’une part, avec la culture politique dont elle hérite et, d’autre part, avec les conditions d’expérience propres à la conjoncture historique et politique dans laquelle elle prend place. Et comme disait Duquette : "la conscience historique est la compréhension du présent grâce à l'interprétation du passé afin d'envisager le futur. »

 
Mamadou Diop tel Lat Dior Ngoné Latyr chanté par le président-poète Léopold Sédar Senghor dans « Niani » l’hymne dédié à la jeunesse a payé le prix fort pour sauver sa patrie..
Il a dit "non à la peur qui fait fuir, il a dit oui à l’appel de l’honneur".
La leçon du sacrifice dans la lutte pour la liberté, la démocratie et la justice continue et un jour elle se propagera dans notre patrie.
Mamadou Diop avait très bien compris cela.
Il avait une foi inébranlable en Dieu.

 
Il avait une relation particulière et un profond  respect pour son guide spirituel Serigne Sidi Mbacké Al Makhtar, petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba fondateur du mouridisme/.
Il avait un amour sans faille pour sa famille, son épouse et ses enfants.
Sa vocation  d’enseignant et étudiant à la recherche du savoir pour servir, exprime sa parfaite compréhension de sa mission sacerdotale sur terre. Au long de sa brève carrière, il  est resté convaincu qu'un bon enseignement  était fondamental pour le devenir de notre pays.
Son engagement  pour la justice découle de sa foi car il savait que Dieu est juste et Il aime les justes.
Son niveau de conscience politique était élevée et il savait bien que « seule la lutte libère » et qu’aussi «  seul le travail paie ».

 
C’est-à-dire que véritablement Mamadou Diop  demeure et demeurera  un modèle de vie, une  source d’inspiration. Il devait, tel un jardinier, permettre à cette pépinière qu'est la jeunesse, de continuer à produire de beaux fruits.
Bref,  il est un  exemple à suivre.
La commune de Mbour et son école à Pikine l’ont immortalisé.
Le Président de la République Macky Sall qui était son compagnon de lutte a assisté et soutenu sa famille.
Tous ses parents, ses camarades, ses camarades de lutte, ses amis, ses enfants sont là.
Nous présentons nos sincères condoléances à tous.
Yaye Mbengue Ba siggil ndigale !
 
 
Bien sûr Birago Diop avait raison : «  les morts ne sont pas morts »
Il nous restera des souvenirs de Mamadou Diop pour alimenter chacun de nos jours de vie… jusqu’au jour de notre mort.
Le drapeau tricolore qui flotte, les appels à la prière qui lui ont valu le titre de  muezzin du M23, le Dragon de la police, les discours sur la religion, les interventions courageuses, les corvées dans les facultés, le sens de l’organisation, l’assurance, la sérénité, la combativité, le sens des responsabilités, les élèves formés, les tripatouillages institutionnels ….. autant d'idées  de faits et gestes qui ne manqueront pas de nous rappeler ses convictions morales et éthiques.
Mamadou Diop n’est pas mort !

 
Au nom de la persévérance des gardiens de la flamme du M23 et du combat du peuple sénégalais nous demandons que justice soit faite et que la vérité jaillisse.
Que les meurtriers soient punis et les responsabilités situées afin le Sénégal définitivement, rompe avec les bavures insupportables et les tortures policières injustifiées.
 
En cet instant, il ne fait aucun doute que les camarades ont le cœur douloureux mais la tête haute, nous réaffirmons tous notre engagement  et notre reconnaissance devant ce digne fils. 
 
Mes chers compatriotes, mes chers camarades !
 
Puissions-nous, par notre détermination, faire en sorte que Mamadou Diop ne soit pas mort en vain, que notre pays dans la liberté se dote d’institutions fortes, nos dirigeants respectent leur parole… et que le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ne disparaisse point.
La vie ne dure qu’un instant, notre amour et notre reconnaissance sont éternels.
Nous ne t’oublierons …. Nous t’aimons à jamais…
Repose en paix à Sindia Darou Salam auprès de ton guide, camarade Mamadou Diop. 
Mama siggil ndigale !
Que la paix soit avec votre regretté fils.
Serigne Sidi siggil ndigale !
Que la paix soit avec votre fidèle disciple.
Soxna Anta siggil ndigale !
Que la paix soit avec votre regretté époux.
La veille continue !
La lutte continue !
Vive le M23 !
Vive le Sénégal !
 
Mbour le 31 janvier 2014

Abdou Karim Ndiaye

Samedi 1 Février 2014 - 10:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter