PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Halte au Terrorisme de la Locomotive des Sciences sociales occidentales contre l'Islam, les Confréries et les Ulémas du Sénégal



A n’en pas douter, cette controverse malheureuse autant qu’elle est gênante sur ledit « Extrémisme violent » (sic !), à l’effet d’apporter des « Réponses doctrinales de l’Islam » ( resic !) illustre bien le retard des Universités francophones du Sénégal en matière de Recherches. S’entend, sur ce qui Nous concerne d’abord ; en partant de Nous-mêmes ; en pensant Par Nous-mêmes : pour Nous-mêmes et pour le Monde entier, à la manière de Senghor et de Cheikh Anta, de Cheikh Ahmadou Bamba ou de Seydina Limamou Laye. De fait, si avant d’Agir, il faut Réfléchir, et si comme l’ont souligné à maintes reprises Joseph Ki-Zerbo, Mamoussé Diagne et Mamadou Diouf, ni la Bibliothèque Coloniale ni la « Natte des autres » ne font notre affaire, n’est-il pas temps de rompre avec le caractère extraverti, c’est-à-dire gallocentrique des problématiques de recherches ? 

1.    Réponses doctrinales ou études doctorales ?
Avant de suggérer des "Réponses doctrinales de l'Islam" à l'ainsi-dénommé "Extrémisme violent", c'est par le Volet doctoral qu'il conviendrait de commencer, au risque de nous faire encore prendre des vessies pour des lanternes. Arrêtons donc le massacre pendant qu'il en est encore temps en ce pays des Sciences de l'Homme et de la Société qui n'a rien à envier à l'Occident ni à l'Arabie..., encore moins à l'Amérique en ce domaine !

Pour éviter des confusions dommageables à l'intérêt du Sujet bâclé en l'absence de travaux spécialisés faisant autorité, il y a lieu de faire preuve d'un minimum d'humilité et de circonspection, à défaut d'estime ou de respect pour les religions premières comme les religions révélées(...). 

Pourquoi faire semblant d'oublier que les Ancêtres-fondateurs de ces Confréries injustement attaquées ont réalisé au Sénégal même la plus grande des Révolutions républicaines et démocratiques au Monde, contre la traite des esclaves organisée par qui on sait entre 1776 et 1795, depuis le Fuuta profond avec Thierno Souleymane Baal et Abd El Kader Kane jusqu'au Cap-Vert avec Mapot Mbengue et Dial Diop ? Et j'en passe, et des meilleurs ! (Victor Hugo, Hernani, III, 6) ! وهلم جرا وأفضل.

2.    Penseurs qui pensent (nos problèmes) ou Professeurs qui enseignent (les « sciences » venues d’ailleurs)? 

Non, les confréries ne sont nullement en cause, qui ont joué leur rôle dans l'histoire de notre pays. Mais on ne peut pas dire la même chose des "Docteurs" et "Professeurs" qui raisonnent sur notre Historicité propre, non comme des intellectuels organiques, mais comme des "évolués", pour ne pas dire des "assimilés", ou des « embarqués », c’est selon. 

Aujourd'hui, très franchement, ce dont nous avons grand besoin, c’est de Penseurs et de Mujjaddiid/Réformateurs de société, bien plus que d'"experts" à peaux noires et/ou masques blancs. Encore moins de « Spécialistes » qui s'en prennent aux Confréries et aux Eglises, de même qu'aux Bois Sacrés ! Et ce, avec des concepts aussi cavaliers et fantaisistes que « Réponses doctrinales de l’Islam » ou « 'Extrémisme violent", etc…  Tout un appareillage conceptuel destiné en vérité à mettre l’Islam, les Confréries et les Ulémas sur la sellette (…) ! Et, qui plus est, tenez-vous bien : toute cette gymnastique scolastique enivrante ou arrosée – c’est selon - pour dédouaner l’Impérialisme et le Colonialisme et/ou camoufler les agressions multiformes des Lobbies Gay et Ceddo-maçonniques contre nos consciences et nos peuples ! 

Car, en effet, le Gallocentrisme des élites a vécu, qui partout décline ou bat de l’aile (…). Aussi est-il question, dès lors, non de prolonger l’impasse des Sciences politiques et sociales en Europe, en Amérique ou Maghreb et dans le monde arabe, etc., mais bien au contraire, de recomposer les Savoirs des 4 Ecoles historiques des Sciences que compte le Sénégal. Et ce, en vue de faire face à nos défis spécifiques, d’une part, et d’autre part, pour aider le Monde à se sortir du guêpier où l’Egocentrisme des Nantis, et ses corollaires - l’Aveuglement des Impérialismes et la pusillanimité de leurs Valets locaux -, auront jeté et l’Afrique et le Monde ; mais aussi le Sénégal comme le Mali, ou la sous-région entière. 
Alors, comme qui dirait Basta ! le Gallocentrisme des élites, Da Fa Doy, non ? ! للخلاص كلمة / A bon entendeur, salut !

Fait à Dakar-UCAD, ce 12 mai 2017

Pr. Malick Ndiaye, Sociologue, Laboratoire de Prospective et Science des Mutations, Dpt de Sociologie, FLSH, UCAD


Vendredi 12 Mai 2017 - 13:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter