Hausse du montant du Fonds d’aide à la presse: le SYNPICS dénonce "une aide à la médiocrité"



Hausse du montant du Fonds d’aide à la presse: le SYNPICS dénonce "une aide à la médiocrité"
Le secrétaire général du Syndicat des Professionnels de l'Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS) n'y est pas allé du dos de la cuillère. Réagissant par rapport à la hausse  de 133 millions de francs CFA en 2016 sur le montant du Fonds d’aide à la presse, Ibrahima Khaliloulah Ndiaye hausse le ton. D'emblée, il regrette "cette absence de visions " vis-à-vis de la presse et qualifie "cette générosité non pas en terme d'octroi de moyens financiers comme une aide à la presse qui est une aide à la médiocrité". Selon lui, le régime en place aurait "dû aider les véritables professionnels à asseoir un métier, non seulement pour un métier attractif mais aussi pour le bien pour le peuple sénégalais".

"Le président Macky Sall manque de visions pour le peuple sénégalais. A quoi bon augmenter l'enveloppe alors que la presse fait face à des défis énormes", fulmine le journaliste qui résume cette hausse "à un rendez-vous manqué sur les enjeux majeurs", sur la Rfm. "La presse ne veut pas dire augmentation, l'aide à la presse que les professionnels ont dénoncé comme l'aide à la médiocrité, c'est de la poudre aux yeux, ce régime de Macky devrait s'atteler aux véritables problèmes. Il y a une absence de volonté totale de faire face à ces problèmes", déplore le secrétaire général du SYNPICS. 


Samedi 5 Décembre 2015 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter