Hôtel King Fahd Palace : l’ARMP déterminée à casser le contrat entre l’Etat et le gérant

L’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP) veut que le contrat qui lie l’Etat du Sénégal et le gérant du King Fahd Palace soit cassé, notant des irrégularités dans ce marché.



Hôtel King Fahd Palace : l’ARMP déterminée à casser le contrat entre l’Etat et le gérant
 
Le contrat entre l’Etat du Sénégal et le gérant de l’hôtel King Fahd Palace pourrait être résilié. En effet, le directeur général de l’ARMP, Saer Niang qui informe avoir adressé une correspondance au premier ministre Abdoul Mbaye, indique après une étude, que « le contrat est exorbitant ».
 
« D’abord, la procédure n’avait pas été respectée, puisque la publicité aurait dû être organisée et le marché de la délégation aurait dû être attribuée à l’issue d’un appel d’offre », regrette Saer Niang sur la RFM.
 
Fustigeant le fait que le contractant « ne prenait aucun élément de risque » et « était rémunéré grassement sous le dos de l’Etat », le directeur général de l’ARMP affirme avoir sous ce rapport, suggéré à Abdoul Mbaye, la résiliation de ce contrat.


Jeudi 9 Août 2012 - 14:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter