Houleuses lendemains de locales à BBY : l’AFP dénonce « les coups bas » et « gourmandises » de l’APR



L’Alliance des Forces du Progrès (AFP) de Moustapha Niasse n’est pas contente. Et le dit haut et fort. Les progressistes sont ulcérés par le traitement que leur a réservé le parti présidentiel durant le scrutin. Les partisans de Moustapha Niasse parlent d’ « ingratitude » dont a fait l’objet leur leader non moins président de l’Assemblée nationale. Sur ce point, ils incriminent directement le Président de la République et président de l’APR, Macky Sall qui a, selon eux, une singulière manière de remercier l’allié dans la cadre de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) pour sa loyauté.


Et c’est le neveu de Moustapha Niasse, lui-même qui est monté au créneau. Ce, pour Aliou Kébé de dénoncer la « volonté affichée par l’APR durant la campagne électorale de liquider l’AFP et ses responsables ». Député-maire de Keur Madiabel soutient avoir subit de « nombreux gestes inélégants de la part des apéristes ». Et c’est le cas de plusieurs de camarades progressistes. C’est très amer donc que le neveu de Moustapha Niasse tire à boulets rouges sur le Président Sall et ses ministres Benoît Sambou, Abdoulaye Daouda Diallo, Mbaye Ndiaye (ministre d’Etat) qu’il ne manque pas d’ « accuser d’ingratitude ». « Ils n’ont pas rendu l’ascenseur à Moustapha Niasse », peste ce dernier qui parle de « coups bas que le couple présidentiel aurait cautionnés».


Selon lui dans les colonnes du journal « l’As », « Benoît Sambou a tenté de rendre forclose les listes de BBY dans le seul but d’écarter des membres de l’AFP ». Quant à Mbaye Ndiaye, « il a parrainé une liste de Habib Niasse, un militant de l’APR de la dernière heure ». 


Jeudi 3 Juillet 2014 - 12:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter