ICS : Se disant « licenciés de manière injuste », 41 ex-employés se signalent au président Sall à Thiès



ICS : Se disant « licenciés de manière injuste », 41 ex-employés se signalent au président Sall à Thiès
Loin des pancartes de bienvenue et des cris de joie, si leur manifestation a été autorisée, ce sont des brassards rouges que ces ex-employés des Industries Chimiques du Sénégal auraient arborer pour accueillir le Président de la République, présentement à Thiès pour les besoins du conseil des ministres décentralisés. « Quand on permet à certaines personnes de venir manifester leur joie lorsque le chef de l’Etat doit venir, ce qu’ils appellent accueil, bain de foule, on doit aussi permettre à ceux qui ne partagent pas ce point de vue, ceux qui sont mécontents de manifester aussi leur mécontentement », charge leur porte parole, Pierre Ahmed BA qui précise. « Nous sommes sortis ce matin pour manifester le mécontentement des 41 personnes qui ont été licenciées des ICS de manière injuste.


C’est contraire aux intérêts de l’Etat, au code du travail. Nous avons profité du conseil des ministres pour venir à Thiès dans la mesure où Thiès fait l’actualité. Mais qui parle de Thiès, parle de Mboro et notamment des ICS. Nous trouvons inconcevable que 41 personnes puissent perdre leur travail de manière injuste, abjecte si je puis dire et qu’on ne se prononce pas sur ces questions là ». Les ex-employés se disent licenciés après avoir assisté à une réunion syndicale. « Ils ont constaté un abandon de poste et nous ont licencié. Faisant fi du code du travail qui dit que dans les entreprises, les employés bénéficient du droit d’expression sur les conditions de travail,…».


Jeudi 5 Juin 2014 - 15:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter