IPAR: quelles politiques agricoles et rurales concertées au Sénégal ?

L’IPAR est un Think Tank ouest-africain basé a Dakar. L’initiative est un espace de réflexion, de dialogue et de proposition pour des politiques agricoles et rurales concertées au Sénégal et dans la région Ouest-africain. Elle a été suscitée par des spécialistes de l’agriculture et du monde rural qui s'intéressent à la création d’espace permanents de réflexion prospective et stratégique. Un atelier de lancement portant sur « Une révolution des données pour informer le programme de développement post-2015 » s'est tenu hier à l’hôtel Terrou-bi.



IPAR: quelles politiques agricoles et rurales concertées au Sénégal ?
 L’objectif de cette étude est d’informer les négociations post-2015, et en conséquence le nouveau cadre et l’architecture de sa mise en œuvre, en tenant compte des mesures et en montrant comment le cadre peut être à la fois universel et pertinent au niveau national et quelles sont les contraintes en matière de données qui peuvent en constituer des limites.

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ont connu un succès puisqu’ils ont eu l’avantage d’unifier la communauté internationale autour d’un programme de développement mondial en plus de reposer sur des objectifs assortis d’échéance, mais également quantifiable pour mieux mesurer les progrès en matière de développement. Toutefois, malgré leur succès, les OMD ne sont pas exempts de critiques. Des méthodes quantitatives et qualitatives seront utilisées pour répondre aux différentes questions de recherche, notamment une revue de littérature, une cartographie suivie d’une analyse des données que des interviews et focus groupe.

Et selon le ministre du plan, Abdoulaye Bibi Baldé: «Le  Sénégal a un document politique sur une longue période qui est aussi même un document de prospective qui permet de régler cette problème de perspectives ici même au Sénégal. Et cet atelier vient à son heure, pour la révolution des données dont nous avons besoin et que le Sénégal s’est doté d’un schéma  directeur de la statistique et justement c’est pour obtenir des données exécutives de qualité à tout moment »

Khadidiatou Penda Guindo (stagiaire)

Mercredi 5 Mars 2014 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter