Idy-Talla: La Main de Dieu

Tiens, tiens comme on se retrouve, serait-on tenté de dire sur ce qui vient de se passer à Thiès à travers l’installation de Talla Sylla, maire de la cité du Rail. Il a été choisi par Idrissa Seck, celui-même qu’il a battu en 1996 au poste de secrétaire général de la section communale de Thiès.



C’est le monde à l’envers. Les faits se sont produits en 1996 lorsque Talla Sylla battait Idrissa Seck, l’homme fort du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) de sept (7) voix au poste de secrétaire général de la section communale de Thiès.  Même Wade a dû intervenir pour imposer Idrissa Seck. C’est à la suite de l’épisode que Talla Sylla se retira et créa le Jëf Jël, le parti qui deviendra par la suite une véritable école de formation politique. L’ex-leader de la JPA (Jeunesse Pour l’Alternance), Talla Sylla s’allia avec l’URD de Djibo  KA qui n’ayant pas de récépissé, trônait à l’Assemblée nationale avec sept (7) députés.
 

S’en suit un cours compagnonnage avec Moustapha Niasse de l’Alliance des Forces du Progrès (AFP) avant que Talla Sylla ne se positionne en  3ème pôle de résistance politique d’où sont sortis Moussa Tine, son ancien n°2, Mamadou Aïssa Ndiaye, juriste et Benoît Sambou, Mously Diakhaté et tant d’autres…
Aujourd’hui, vient la consécration. De dirigeant de grève au Lycée Malick Sy de Thiès, étudiant à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), leader du Jef Jef, Talla Sylla trône à Thiès. Donc, "l'accession de Talla Sylla en tant que premier magistrat n’est qu’une consécration d’un combat et d’un engagement politique", selon notre source qui indique que Talla Sylla, « récupéré par Wade et sa femme Viviane en 1984 alors qu’il était à l’Université, a été soutenu et accompagné, ce qui ne manquait pas de susciter des jalousies ». Avant les coups de marteau. 


Vendredi 25 Juillet 2014 - 17:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter