Immigration illégale: Manuel Valls tente le grand écart

En matière d'immigration illégale, le gouvernement veut mettre fin à la politique du chiffre et donc à la course aux expulsions. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls vient d'envoyer une circulaire aux préfets, les sollicitant de mettre l'accent sur le « qualitatif », tout en faisant « un maximum d'éloignements ».



Manuel Valls veut continuer à éloigner beaucoup, tout en éloignant mieux.
Manuel Valls veut continuer à éloigner beaucoup, tout en éloignant mieux.
Le nombre d'expulsions ne sera plus l'indicateur de la performance gouvernementale. Manuel Valls veut en finir avec la méthode de son prédécesseur et « rompre avec cette politique basée sur des critères arbitraires au profit d'une action ferme et déterminée dans le respect des droits de l'homme ». Mais le ministre de l'Intérieur a aussitôt précisé : « Cela ne veut pas dire que nous éloigneront moins ! »
La nouvelle circulaire, dont le journal Le Monde a publié quelques extraits, est d'abord un outil d'orientation interne, visant une clarification des statistiques (les retours volontaires ne seront plus comptabilisés comme des expulsions) et une réduction des placements en centre de rétention au profit de l'assignation à résidence.
La circulaire demande également d'arrêter les interpellations qui pouvaient se faire aux guichets des préfectures lorsqu'un immigré y tentait d'obtenir sa régularisation. Manuel Valls dit ne pas vouloir « organiser des pièges ».
Mais cette circulaire est aussi un outil de communication : la politique d'immigration dure du ministre, diront ses détracteurs, sera juste atténuée par quelques traits d'humanisme de gauche.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Jeudi 14 Mars 2013 - 12:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter