Info FM : à la découverte de Lucas Tousart, jeune espoir de Valenciennes

Chaque dimanche matin, Foot Mercato vous dresse le portrait d'un jeune talent évoluant dans l'Hexagone. Partons aujourd'hui à la rencontre de Lucas Tousart, milieu défensif prometteur de Valenciennes.



Comme chaque dimanche, FM vous propose de découvrir un jeune talent faisant son trou dans l’Hexagone. Prenons aujourd’hui la direction de Valenciennes, pour y rencontrer Lucas Tousart. Le joueur vous raconte son parcours : « J’ai commencé le foot à l’âge de 5 ans, à Rignac. Ensuite, je suis parti au Pôle Espoir de Castelmaurou pour la quatrième et la troisième. Parallèlement, j’ai signé au Rodez Aveyron Football où j’ai fait trois saisons. Là, ça fait un an et demi que je suis à Valenciennes. Je suis un joueur agressif, présent dans les duels, de la tête, et à la récupération. À mon poste, j’aime bien David Luiz quand il joue 6, c’est pour moi un exemple, j’aimerais bien lui ressembler ».

Et s’il est encore loin du niveau de la star brésilienne du PSG, le milieu défensif progresse, lui qui n’a pas hésité à quitter son cocon familial du Sud-Ouest pour filer dans le Nord : « Ce n’est pas simple de quitter la famille, mais je voulais tenter ma chance. Même si ce n’était pas évident au début, je pense m’être bien habitué. Tout est allé très vite pour moi. J’ai commencé avec les 17 nationaux, puis les 19 ans. Là, en début de saison, j’ai repris avec la réserve (CFA2) et depuis janvier je n’ai plus quitté le groupe professionnel. Avec les pros, c’est au niveau de la vitesse d’exécution et d’enchaînement que ça change, il faut voir plus vite. Tactiquement, ça monte d’un cran, et au niveau de l’impact dans les duels aussi ».

Une ascension fulgurante pour ce jeune homme de 17 ans, déjà titulaire à sept reprises en Ligue 2, et qui en a profité pour découvrir l’équipe de France U18. Autant de raisons de se montrer ambitieux, et de pouvoir légitimement prétendre à la signature d’un contrat pro : « Au niveau de l’équipe, l’objectif sera le maintien. Personnellement, j’espère jouer le plus régulièrement possible et m’affirmer encore plus dans l’équipe. Bien évidemment, en fin d’année, j’aspire à signer pro. Depuis tout petit, je rêve de devenir footballeur professionnel, donc si ça peut se concrétiser, ce serait un rêve ! » Un rêve qui peut se concrétiser au Hainaut ou ailleurs puisque, selon nos informations, le Standard de Liège, Anderlecht, Southampton, Tottenham et des clubs de Ligue 1 ne sont pas insensibles à son charme. Mais ça, c’est encore une autre histoire...


Footmercato

Dimanche 15 Mars 2015 - 12:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter