Intervention du Sénégal au Yémen: Aïda Mbodj et Modou Diagne Fada cognent Macky



Ils étaient aux premières loges cet après-midi à l’Assemblée nationale lorsque le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye délivrait le message du président de la République, Macky Sall de «déployer un contingent de 2100 hommes en terre sainte d’Arabie saoudite », il s’agit d’Aïda Mbodj et Modou Diagne Fada du Groupe parlementaire libérale et démocratique, duo renforcé par Woré Sarr et la benjamine de l’hémicycle, Fatou Thiam. C’est la présidente du Conseil départemental de Bambey qui ouvre le front. De quoi, je me mêle, semble-t-elle dire au pouvoir en place, d’autant plus que, crache-t-elle:


"Mêmes les alliés naturels de l’Arabie saoudite n’ont pas été intéressés parce qu’ils savent à quoi ils s’exposent. De plus exposer le pays, c’est exposer le Sénégal dans une initiative inopportune ». Selon Aïda Mbodj, le président Sall "a fui le débat parce que qu’il s’agit d’une déclaration de guerre en bonne et due forme" et que "nos troupes ne connaissent pas le terrain. Donc, ils sont en train d’exposer des pères de famille". Dès lors, "le Sénégal doit se mobiliser pour empêcher cet envoi". Embouchant la même trompette, Modou Diagne Fada n’en voit pas l’urgence.
 



Lundi 4 Mai 2015 - 19:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter