Islam: JADS sonne l’alerte pour la Paix durable dans le monde



La Jamhiyatu Ansaarud-Dîn du Sénégal (JADS), issue d’une communauté de plusieurs millions d’individus répartis sur les cinq continents, s’est sentie investie de la mission d’impulser, à travers l’initiative Médina Baye pour la Paix. Un travail de réflexion qui, pour inspirer des actions de prévention et de résolution des conflits, mais également des actions de solidarités en vers les plus nécessiteux.


Ainsi s’est tenue une conférence internationale pour la paix ce 28 et 29 au King Fahd Palace sur les thèmes : « Jeunesse vecteur de paix » et « les menaces contre la paix : extrémisme et terrorisme ». Ces thèmes sont animés par différents panelistes, à savoir Mouhamad Mounhamina Ibrahim Niass, arabisant, enseignant chercheur Sénégalais, Cheikh Chérif Oumar Abdel Aziz, islamologue Ivoirien, Professeur Oumar Jah, Université de Banjul en Gambie, Cheikh Oumar Kaboré, membre du Conseil Supérieur musulman, Bourkina Faso, Docteur Khadim Mbacké, islamologue, chercheur, Colonel Souleymane Sall, entre autres.
 

Parlant du premier thème, le paneliste Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niass, à travers son message, a souligné que : « Allah a créé le monde et a fait de l’homme son vicaire sur terre. Il lui a ordonné de pratiquer le bien et de s’éloigner du mal ». Pour le Khalife de Medina Baye, les préceptes relayés par toutes les religions révélées, sont : « le fondement même de la vie en société c'est-à-dire d’un vivre ensemble, harmonieux entre tous les hommes. Leurs conséquences naturelles sont la paix des cœurs et son corollaire, la paix dans le monde ».  Ahmed Tidiane Ibrahim Niass a aussi évoqué le coran en sa sourate cinq (5), verset 32 qui interdit le meurtre.



«L’Islam dont le radical ‘’Salam’’ renvoie à la paix et dont le livre saint, le Coran, interdit le meurtre ne saurait s’écarter de cette voie».  Il ajoute que : « l’islam interpelé au premier plan dans les multiples insurrections qui secouent le monde et dont les revendications se font en général en son nom, ne peut rester silencieux. Ce pour sauvegarder la paix pour les citoyens et les Etats ».
 

Un autre paneliste de lui emboiter le pas en s'inspirant de la parole de Dieu. « Allah invite à la demande de la paix et guide qui il veut vers le chemin le plus droit », a rappelé Mouhammad Khouraïchi Ibrahim Niass, Président de la Section Sénégalaise  de la JADS. Selon lui, « l’initiative de Médina-Baye pour la Paix est le cadre d’opérationnalisation de cette ambition qui n’est autre qu’un appel pour construction commun d’une paix mondiale durable ».

 
Plusieurs jalons d’une série d’actions concrètes, dont notamment la mise sur pied d’un comité de veille et d’alerte chargé de prévenir les conflits et de suivre la mise en œuvre des recommandations de la déclaration de Dakar, la mise en place d’un comité de médiation en vue de la résolution durable de conflit, la création d’un fonds d’investissements, la création d’un fonds d’appuis aux communautés défavorisées, l’adoption et la diffusion la plus large possible de la déclaration, ont été adoptées.   



Jeudi 30 Juillet 2015 - 07:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter