Israël refuse la proposition française de cessez-le-feu provisoire

« Il n'est pas réaliste d'attendre d'Israël qu'il cesse le feu unilatéralement, sans aucun mécanisme permettant l'arrêt des tirs et de la terreur exercés par le Hamas » : Israël a annoncé ce matin qu'il refusait la proposition française de cessez-le-feu provisoire



Soldats israéliens prenant position près de la frontière de la bande de Gaza.
Soldats israéliens prenant position près de la frontière de la bande de Gaza.
Le cabinet de sécurité israélien se réunissait ce mercredi matin pour étudier diverses propositions visant à l'instauration d'une trêve avec le Hamas, mais a finalement jugé « peu réaliste » la proposition française d'une trêve de 48 heures avec les islamistes du Hamas, qui vise à permettre l'acheminement d'une aide humanitaire dans la bande de Gaza.

« Cette proposition ne prévoit aucune garantie de quelque sorte que le Hamas ne cessera pas ses tirs de roquettes et ses activités de contrebande », a déclaré Yigal Palmor, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères. « Il n'est pas réaliste d'attendre d'Israël qu'il cesse le feu unilatéralement, sans aucun mécanisme permettant l'arrêt des tirs et de la terreur exercés par le Hamas », a-t-il ajouté.

Palmor a souligné qu'Israël n'avait pas rejeté d'emblée la proposition. Un autre responsable israélien a suggéré que la France pourrait proposer des amendements à son plan de trêve. La presse israélienne avait auparavant fait état de divergences au sommet de l'Etat israélien quant à la proposition française.

Source : RFI

RFI.fr

Mercredi 31 Décembre 2008 - 10:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter