«Je n’accepterai pas de participer à un procès sans commanditaires», Barthélémy Dias

Le ton de l’audience du 1er décembre sur l’affaire feu Ndiaga Diouf est donné. Convoqué, l’édile de Mermoz-Sacré poursuivi pour coup mortel dans la fusillade survenue en 2011 devant les locaux de sa mairie, prévient. «Je n’accepterai pas de participer à un procès sans commanditaires», marque Barthélémy Dias.



«Je n’accepterai pas de participer à un procès sans commanditaires», Barthélémy Dias
«Le procès, c’est le 1er décembre, faîtes-moi confiance, avant cette date, je publierai des échos sonores. Vous connaîtrez vous-mêmes les commanditaires », menace-t-il par ailleurs.

Et de marteler : «Ce n’est pas mon procès. C’est un procès, une fois de plus, qui concerne l’intelligence des Sénégalais qui savent de quoi il s’agit».
 
«Le président Macky Sall était opposant à l’époque, il a eu à dénoncer l’attaque de la mairie de Mermoz - Sacré Cœur et il a exigé la présence des commanditaires. Aujourd’hui, on ne fait que confirmer les propos du président Macky Sall qui est aujourd’hui le président et le patron de l’Exécutif. Je rappelle qu'il est le Chef de l'Etat et l'Exécutif est dans l'Etat, le Législatif est dans l'Etat, le Judiciaire aussi est dans l'Etat», embraie le député – maire.

S’exprimant à l’occasion d’une cérémonie de remise de fournitures scolaires et de subventions aux écoles de sa commune, Barthélémy Dias d'indiquer: «Je n'accepterai pas de participer à un procès sans commanditaires. Il y a des individus dans ce pays qui confondent la Justice sénégalaise avec un pouvoir indépendant avec une fédération et une coordination, une section de leur parti politique, on verra bien qui rira le dernier. Je suis en pénal, je ne suis pas à la CREI (Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite). Ceux qui m'accusent ont la responsabilité de le prouver et ils seront incapables de prouver parce que je n'ai tué personne. Je me suis défendu». 


Jeudi 24 Novembre 2016 - 18:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter