«Je n’ai pas à me préoccuper d’une récusation de M. Habré », Me Mounir Bellal



Me Mounir Bellal est l’un des avocats désignés par les Chambres Africaines Extraordinaires (CAE) pour assurer les intérêts d’Hissein Habré, selon les propres termes du président desdites chambres, Gberdao Gustave KAM. Se prononçant quant à une possible récusation de l’ancien président du Tchad, la robe noire minimise. En principe comme l’a pertinemment souligné le président de la Chambre extraordinaire, je ferai mon devoir d’avocat de la défense; je participerai à l’œuvre de la Justice », sert Me Mounir.
 
 
Pour qui : «il n’est pas absolument nécessaire que Monsieur Habré puisse éventuellement accepter que je collabore ou pas dans la mesure où ma constitution est intervenue sur la base d’une ordonnance de commission d’office. Je n’ai pas à ce niveau-là à me préoccuper éventuellement de la récusation en ce qui concerne ma constitution de Monsieur Habré». 


Mardi 21 Juillet 2015 - 13:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter