Joseph Antoine Bell, ancien international Camerounais: "Le Sénégal, un outsider sérieux et compact"

L'ancien international camerounais, Joseph Antoine Bell considère le Sénégal comme un «outsider sérieux et compact» par rapport à la Côte d'Ivoire et le Ghana qui selon lui, sont les principaux favoris de la 28ème édition de la Coupe d'Afrique des nations prévue du 21 janvier au 12 février au Gabon et en Guinée-Equatoriale.



Joseph Antoine Bell, ancien international Camerounais: "Le Sénégal, un outsider sérieux et compact"
L'auteur du livre «Vu de ma cage» aux éditions du Schabel à Yaoundé, invité avant-hier, sur Rfi, a indiqué que l'absence des habituels favoris ne veut pas dire que «la Can est plus ouverte». «Elle sera plutôt serrée. Il appartient à la Côte d'Ivoire et au Ghana de justifier leur place de favoris», souligne-t-il.
«Le Cameroun, le Nigeria, l'Afrique du Sud, l'Algérie ou l'Egypte n'ont pas déclaré forfaits. Ils ont été battus. Cela signifie que ces nouvelles équipes ont prouvé une qualité supérieure à ces supposés poids lourds», argue l'ancien gardien de l'OM.
«D'ailleurs avertit-il, il ne faut surtout pas que le Ghana et la Côte d'Ivoire pensent que le titre leur est acquis d'avance. Ce qui compte, c'est ce qui se passe sur le terrain».
Les outsiders


«Parmi les outsiders, je pense au Sénégal, qui n'a jamais gagné une Can. Mais qui, cette fois revient avec une équipe plus sérieuse et plus compacte que d'habitude».
«Il y a aussi le Botswana qui a terminé 1er devant la Tunisie. On peut penser au Niger qui a éliminé l'Egypte. Ces équipes manqueront peut-être d'expérience. Mais, les habitués comme le Ghana, la Tunisie, le Maroc, la Côte d'Ivoire devront faire attention».
Quid du Mali et du Burkina Faso ? «Le Mali a de bons joueurs, mais collectivement, ça ne donne pas le jeu attendu. Quant au Burkina, il avait misé sur le côté athlétique et non sur le jeu, lors de la précédente Can».
«La Guinée, avait créé une énorme surprise en 2006 en Egypte en résultats et en jeu. Mais, c'était avec un joueur inspiré, qui s'appelait Feidonou. Il est encore là, mais il a pris quelques années. Par conséquent, la Guinée fait aussi partie des outsiders».
Les petit-poucets


«Le Niger, la Libye et le Botswana sont des petit-poucets. Tout en ayant cette humilité, ils auront des dents longues, sans ambitionner de remporter la compétition. Mais attention, ils ont sortis de grandes équipes. Le Botswana a été le 1er pays qualifié alors qu'il y avait la Tunisie dans sa poule. Le Niger a fait trembler l'Egypte. Alors que la Libye a fait déjà de grosse sensation en 2006 devant la Côte d'Ivoire d'alors».
Les pays hôtes


«Le Gabon et la Guinée-Equatoriale sont aussi des petit-poucets. Mais, ils ont des parcours différents. La Guinée-Equatoriale ne s'est jamais qualifiée sur le terrain pour une phase finale et elle se présente un peu dans l'inconnu. En revanche, le Gabon lui, se présente avec un passé récent pas aussi mouvementé, même s'il n'a pas très bien réagi après sont élimination en 2010. En changeant d'entraîneur, ils avaient proclamé un échec, là où il fallait voir du progrès».
Abdoulaye THIAM (Sud quotidien)


Jeudi 19 Janvier 2012 - 08:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter