Journée mondiale contre la polio : 44,7 millions de dollars de le Rotary pour l’éradication en Afrique, en Asie et au Proche-Orient

Le monde est aujourd’hui « à ça » d’éradiquer la poliomyélite et le travail est à 99 % accompli. Dans un tel contexte, l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio (http://www.polioeradication.org) reçoit 44,7 millions de dollars supplémentaires de la part du Rotary (http://www.rotary.org) pour renforcer ses activités de vaccination, de surveillance et de recherche, avec comme objectif la disparition pure et simple de la polio de la surface de la terre d’ici à 2018.



La poliomyélite est sur le point d’être la seconde maladie éradiquée de l’histoire de l’humanité. À ce jour, le Rotary a aidé 193 pays à stopper la transmission du virus au travers de campagnes de vaccination de masse ciblant les enfants. Ce nouvel engagement financier du Rotary, annoncé avant la Journée mondiale contre la polio le 24 octobre, se portera sur les pays où les enfants courent encore le risque de contracter cette maladie incurable, mais totalement évitable grâce à l’inoculation d’un simple vaccin.
 « Le timing est parfait, se réjouit John Hewko, secrétaire général du Rotary international. Cet apport du Rotary coïncide avec la Journée mondiale contre la polio, une journée de sensibilisation du public durant laquelle nous l’invitons à se rallier à notre cause. Le Rotary est fermement déterminé à éradiquer la poliomyélite et le soutien du plus grand nombre est le bienvenu alors que nous touchons au but. » 
 John Hewko a également souligné que la phase finale du plan d’éradication comprend l’introduction du vaccin anti-poliomyélite inactivé (IPV) sous forme injectable qui viendra en complément du vaccin oral, déjà administré à 2,5 milliards d’enfants. Cet effort est possible grâce au concours de Sanofi Pasteur, le plus important producteur de vaccin antipolio au monde, qui participera par ailleurs le 24 octobre à l’évènement spécial organisé par le Rotary à l’occasion de la Journée mondiale contre la polio.
 « Avec l’introduction du vaccin anti-poliomyélite inactivé (IPV) dans plus de 120 pays, nous entamons le dernier chapitre de l’éradication de la polio, a expliqué Olivier Charmeil, président directeur général de Sanofi Pasteur. À Sanofi Pasteur, notre vision à long terme est que l’IPV est l’outil de santé publique en mesure de finir le travail commencé avec le vaccin oral. C’est pour nous un honneur de travailler avec le Rotary, un partenaire historique dans le combat contre la polio. »     
 Environ 18,5 millions de dollars seront dirigés vers les trois pays encore endémiques, c’est-à-dire les pays où la transmission du virus sauvage de la polio n’a jamais été stoppée : Afghanistan (7,4 millions), Nigeria (8,4 millions) et Pakistan (2,7 millions). 
Par ailleurs, 9,5 millions seront réservés aux pays auparavant déclarés exempts de polio mais qui ont enregistré des cas «importés » provenant de pays endémiques : Cameroun (3,5 millions), Éthiopie (2 millions) et Somalie (4 millions).
 De même, 10,4 millions seront affectés au pays exempts de polio risquant d’être réinfectés : République démocratique du Congo  (1,5 million), Inde (4,9 millions), Niger (1 million), Soudan du Sud (2 millions) et Soudan (1 million). Enfin, les 6,3 millions restants seront alloués à la recherche.
 Le Rotary finance les activités d’éradication de la polio au travers de subventions accordés à l’UNICEF et à l’Organisation mondiale de la Santé. Ces deux entités, aux côtés des gouvernements et des membres de Rotary clubs des pays touchés, planifient et mettent en œuvre les campagnes de vaccinations. Celles de masse utilisant le vaccin oral ne doivent pas cesser tant que l’éradication de la poliomyélite n’est pas atteinte. 
 À ce jour, le Rotary a alloué plus de 1,3 milliard de dollars à cette cause. Jusqu’en 2018, la Fondation Bill & Melinda Gates ajoutera aux fonds versés par le Rotary à l’éradication de la polio une contrepartie financière équivalente au double de leur montant (à hauteur de 35 millions de dollars par an).
 En 2013, seuls 416 cas ont été enregistrés pour l’année, contre 350 000 par an lorsque l’initiative mondiale pour l’éradication de la polio a débuté en 1988. 


Mercredi 22 Octobre 2014 - 15:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter