Karim-Baldé : les auditions ont-elles réconcilié les deux « anciens amis »?

Les auditions enclenchées par l’actuel régime contre les personnalités libérales sont-elles en train de rapprocher ces dernières. C’est en tout cas la grande question après la rencontre au sommet dimanche dernier entre les deux anciens gestionnaires de l’Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence Islamique (ANOCI). Depuis la chute du régime de Wade, c’est la première fois que Karim Wade rencontre Abdoulaye Baldé, et c’est pour lui signifier que les informations relatées par la presse, faisant étant qu’il s’est défaussé sur l’ancien directeur exécutif de l’ANOCI étaient « totalement erronées ».



Karim-Baldé : les auditions ont-elles réconcilié les deux « anciens amis »?
Constituer un blog pour faire face à « l’ennemi », c’est ce que semble traduire l’entrevue entre Karim Wade et Abdoulaye Baldé. Face à l’offensive des nouvelles autorités contre l’enrichissement illicite, les deux anciens ministres semblent oublier leur « différend » pour affronter « l’adversaire ». En effet, le journal « Le quotidien » dans sa parution de ce mardi, fait part d’un tête-à-tête riche en vérités et aveux entre Karim et Baldé, au domicile du dernier nommé.
 
Une première depuis la fin du règne libéral au moment où leur relation se décrivait pourtant froide. Au sortir de son audition de jeudi dernier, la presse rapportait que l’ancien « super ministre », pour se tirer d’affaire, avait dégagé ses responsabilités et avait chargé son ancien collaborateur. A cet effet, par souci d’éclairer Abdoulaye Baldé, Karim Wade s’est rendu chez lui pour lui expliquer qu’il n’a jamais tenu ce genre de propos et que son audition n’était axée que sur sa gestion en tant que président du conseil de surveillance de l’ANOCI.
 
ET comme pour rejoindre son « ami », Abdoulaye Baldé lui répond que les dires de la presse lui sont « complètement égal » et qu’il n’avait jamais cru qu’il est l’auteur de ces propos. Comme pour dire les amis se serrent les coudes dans les durs moments.
 
 


Mardi 27 Novembre 2012 - 11:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter