Karim candidat : Vœu d’un père qui se réalise.

21 mars 2015. Une date qui symbolise désormais pour Abdoulaye Wade la concrétisation de son vœu de voir son fils candidat à une élection présidentielle. Mais qui cache un changement de stratégie pour faire libérer Karim Wade, qui, désormais, en plus d’être son fils, vient d’être son candidat.



Karim candidat : Vœu d’un père qui se réalise.
Karim Wade, candidat du Parti démocratique ! C’était un vœu de Me Wade et il vient de se réaliser depuis hier 21 mars. Mais cet acharnement pour que son fils soit chef de file du Pds ne cache-t-il pas un autre combat ? Au vu des évènements qui se sont passés dernièrement, on a tendance à répondre par l’affirmative. En effet, avec ce nouveau statut, au combat d’un père pour la libération d’un fils, vient s’ajouter celui du membre d’un parti, qui plus est secrétaire général de ce parti pour la libération de son porte-drapeau à la prochaine élection présidentielle.

Dans sa logique, ce nouveau statut ajoute une couche de légitimité dans sa lutte pour la libération d’un fils qui depuis hier est devenu son candidat. Et il n’est plus seul dans cette bataille puisque Karim Meissa Wade est dorénavant son Candidat de tout un parti. Et Abdoulaye a pris le soin de le souligner avant me début du vote : «tous le Pardi démocratique Sénégalais se rangera derrière celui dont le nom sortira à l’issu  de ce vote».
Son premier vœu est réalisé. Reste maintenant l’équation de certains barons du Pds : Souleymane Ndéné Ndiaye, Ousmane Ngom, Aida Mbodji. Cette dernière qui avait ouvertement fustigé ces primaires.

Ousmane Demba Kane

Dimanche 22 Mars 2015 - 13:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter