Kenya: l'attaque contre le centre commercial de Westgate aurait pu être évitée, selon un rapport

Au Kenya, les forces de sécurité sont en alerte après avoir annoncé un risque terroriste accru, notamment à Nairobi et Mombasa. Dans ce contexte, la presse kényane affirme qu'un rapport de deux commissions parlementaires estime que l'attaque contre le centre commercial de Westgate aurait pu être évité. Des alertes avaient été reçues par les agences de sécurité, qui n'ont pas agi.



Le centre commercial Westgate où a eu lieu l'attaque terroriste. Nairobi, le 23 septembre 2013. REUTERS/Johnson Mug
Le centre commercial Westgate où a eu lieu l'attaque terroriste. Nairobi, le 23 septembre 2013. REUTERS/Johnson Mug
Les agences de sécurité n'ont pas tenu compte d'informations reçues à plusieurs reprises concernant la probabilité d'une attaque terroriste, avant l'attentat de Westgate. C'est la conclusion d'un rapport parlementaire qui sera examiné à l'Assemblée dans deux semaines.
 
Des extraits ont été cités dans le quotidien Daily Nation ce dimanche 26 janvier. Parmi les recommandations : une meilleure coordination entre les services de sécurité du pays et la création d'une agence qui rendrait compte directement au président. Le rapport critique également la corruption endémique dans les services d'immigration.
 
Ces conclusions surviennent alors que le procès de quatre suspects a débuté à la mi-janvier au tribunal de Milimani, à Nairobi. Les quatre hommes sont accusés d'avoir aidé les terroristes avant l'attentat contre Westgate.
 
Il y a quelques jours, les autorités kényanes ont renforcé le dispositif de sécurité dans le pays affirmant que la menace terroriste s'était intensifiée. Sur la côte, au sud de Mombasa, on peut apercevoir des barrages de militaires qui arrêtent chaque véhicule et des policiers sécurisent l'aéroport d'Ukunda où atterrissent chaque jour de nombreux touristes.
 
TAGS: KENYA  - TERRORISME

S
ource : Rfi.fr
 


Lundi 27 Janvier 2014 - 10:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter