Khalifa Sall au procès de Barthélémy Dias: «Personne ne peut nier la démarche politique»



Dans l’affaire feu Ndiaga Diouf du nom du nervi tué lors de la fusillade à la Mairie de Mermoz-Sacré Cœur, Barthélémy Dias était attendu à la barre du Tribunal correctionnel de Dakar. Ce, cinq (5) ans après les événements.
 
Aux premières loges, le maire de Dakar, Khalifa Sall dénonce la «démarche politique». «Barthélémy Dias n’a de cesse depuis 2011 demandé à être jugé. Quand il était député, il avait demandé à être jugé. Pourquoi a-t-on attendu jusqu’à maintenant. Cela fait cinq (5) ans qu’il demande à être jugé. On l’attrait devant le Tribunal aujourd’hui en connaissant sa situation. En vérité, personne ne peut nier cette démarche politique parce que depuis 2011, il demande à être jugé. Il a fait la prison pour ça…», tonne le patron de la coalition «Taxawu Dakar».
 
Khalifa Sall ne manque pas «prier pour le défunt Ndiaga Diouf » tout en renouvelant «(ses) condoléances à sa famille ». Le maire de Dakar de se féliciter «de ce que Barthélémy Dias ait eu gain de cause».
 
Le procès a été renvoyé en raison de l’immunité parlementaire dont bénéficie le député Barthélémy Dias. 


Jeudi 20 Octobre 2016 - 12:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter