«Khalifa Sall raconte des sornettes», Yakham Mbaye

la sortie du maire de Dakar khalifa Sall de ce dimanche ne laisse pas indifférent les partisans du camps du président de la République. Pointant du doigt le président Macky Sall de vouloir le liquider politiquement, le ministre secrétaire d’État de la communication, répond : “il raconte des sornettes”. Selon Yakham Mbaye, dans ses propos il parle de fonds politique. Nous le mettons au défi de prouver de manière claire, nette et précise qu'il y a une seule collectivité qui bénéficierait de fonds politiques.



La ministre secrétaire d'État à la communication a réagi aux propos du maire de Dakar. Yakham Mbaye déclare que: “l’essentiel des propos tenus par le maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, relève d'un tissu de contrevérités”.

Face à ce que khalifa Sall qualifie de fonds politiques, le ministre de répondre que: “le terme de fonds politiques est impropre. Il n'existe pas de fonds politiques sauf pour la Présidence de la République qui bénéficie des fonds spéciaux “.

Pour lui, il n y' a pas de doute, “ce dont il s'agit, ici, est belle et bien une caisse d'avance. Et le principe, c'est qu'elle procède d'une justification à posteriori. Cela veut dire que le trésor vous avance de l'argent, vous l'utilisez et après vous justifiez”. Et, “ce sont des textes bien précis qui régissent cette caisse d'avance “, souligne-t-il.

A l'en croire, une caisse d'avance, dont le plafond est fixé à 30 millions de F CFA renouvelables, est créée au niveau de la ville de Dakar. Yakham Mbaye ne manque pas de défier khalifa Sall de prouver qu'il y a huit (8) caisses d'avance. “Dans la nomenclature budgétaire, il n'y a qu'une seule caisse d'avance d'un montant de 30 millions”, clôt-il. 

Aminata Diouf

Lundi 6 Mars 2017 - 10:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter